Icon Sport

Top 14 - Boudjellal-Lorenzetti: ça n’en finit plus…

Boudjellal-Lorenzetti: ça n’en finit plus…

Mis à jourLe 02/09/2014 à 16:23

Publiéle 02/09/2014 à 16:20

Mis à jourLe 02/09/2014 à 16:23

Publiéle 02/09/2014 à 16:20

Article de Clément Mazella

Depuis quelques jours, les présidents du Racing et de Toulon se lancent pique sur pique. Ressortant même de vieux dossiers. Qui aura le dernier mot ?

"Je t’aime, moi non plus". Voila comment définir la relation entre Mourad Boudjellal et Jacky Lorenzetti. Si les deux hommes avouent "s’apprécier énormément", ils ne se ratent pas à l’occasion, s’envoyant des remarques pour le moins saignantes. Depuis plusieurs jours, les piques fusent de chaque côté. Les dernières en date sont signées du président toulonnais, qui n’a guère apprécié les références sur un salary cap non respecté au RCT. L’homme fort du Racing pointait du doigt des dérives et un contournement via le droit à l’image. "Tous les contrats à l’image correspondent tous à une véritable exploitation de l'image du joueur à travers des sociétés (les boutiques du RCT NDLR) installées en France. Et non en Suisse ou ailleurs comme c'est le cas pour Jacky Lorenzetti. Lui, en outre, ses droits d'images se confondent avec des pratiques assez nébuleuses puisque beaucoup de ses joueurs sont ambassadeurs de ses domaines viticoles, vente de photos à la clé. Et tout ça, en revanche, ce n'est pas déclaré à la DNACG".

"Les supporters payés, la grande invention de Jacky Lorenzetti !"

Mourad Boudjellal face à Jacky Lorenzetti
Mourad Boudjellal face à Jacky Lorenzetti - Icon Sport

"Une masse salariale dopée qui fausserait la compétition..."

0 commentaire
Vous lisez :