Benoit SICART - Montpellier Toulouse - 13 avril 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top révélations 2013: Benoit Sicart, puissance quatre

Top révélations 2013: Sicart, puissance quatre

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/06/2013 à 17:10 -
Par Midi Olympique - Le 26/06/2013 à 17:10
Non utilisé tout au long de la saison, le jeune arrière montpelliérain, Benoit Sicart, s’est vu bombardé titulaire pour les quatre derniers matchs de la saison.
 

C’est ce que l’on appelle être là au bon moment. Benoit Sicart, barré par la concurrence de Lucas Amorosino et Benjamin Thiéry, vivait une saison paisible au sein de la formation Espoir du MHR, qu’il a intégré en 2008. Jusqu’ici, son aventure au sein de l’équipe fanion se réduisait au plus strict minimum. La saison 2010-2011 était la plus faste de sa jeune carrière. Au cours de celle-ci, il avait totalisé... trois feuilles de match. La saison suivante, une seule... Pire, il dû subir, l’année dernière, une opération chirurgicale pour soigner une hernie discale : "La rééducation a durée de Juillet à Décembre dernier. J’ai ensuite eu un gros mois de préparation physique qui m’a beaucoup apporté et aidé et j’ai profité de la catégorie Espoirs pour me relancer. C’était très important d’avoir du temps de jeu pour essayer de rattraper le temps perdu", déclarait-il sur le site internet du club. Bref, rien ne semblait annoncer qu’il allait jouer le moindre rôle dans la saison héraultaise

Titulaire en barrage de Top 14

Seulement voilà, la roue tourne. Vite, très vite même. Et le Narbonnais fut titularisé à l’arrière, pour le compte de la 24e journée contre... le champion de France en titre, Toulouse. Pas idéal pour un début, direz-vous ! Sauf que la victoire est au rendez-vous : 10-8. Le jeune arrière enchaîne la semaine suivante à Bayonne, puis à Yves-du-Manoir, la semaine d'après, contre Perpignan. Un match complètement fou, terminé sur un score fleuve (50-22), où Sicart s’illustra en marquant un essai. Voilà pourquoi Fabien Galthié lui maintiendra sa confiance, la semaine suivante, à Castres, pour disputer le match de barrage. Cette fois, le futur champion de France fut plus fort... Mais Sicart, en quatre matchs, a prouvé que l’on pouvait compter sur lui. Et a signé son premier contrat professionnel ! De quoi largement apaiser sa peine de ne pas avoir participé au titre des Espoirs, remporté au lendemain de la défaite en barrage...

En bref:
23 ans
A Montpellier depuis 2008
Quatre titularisations en Top 14, un essai.

 
 

commentaires


  • Pitt7626/06/2013 15:37

    Sicart très gentil garçon ( je l'ai eu en sélection) avec un père adorable ( salut la pantigue) . Galthié ne le voulait plus et puis le déclic. Bonne continuation

  • Sète3424/06/2013 19:30

    Thierry part a Grenoble et Amorosino n'est pas conservé.

  • PLDG3424/06/2013 14:53

    La question c'est pourquoi Amorosino n'a t-il pas trouvé un club pour l'accueillir ?