Top 14

Héguy: "Le derby basque, un grand moment"

Bayonnais d'origine et ancien de l'Aviron, Arnaud Héguy, le talonneur biarrot, aborde le derby basque avec un regard forcément particulier.

 
Héguy: "Un grand moment" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Battu à Colombes face au Racing-Métro 92, Biarritz campe à la cinquième place du classement, malgré deux défaites consécutives, au moment de recevoir le grand rival bayonnais. Un début de saison sur les chapeaux de roues avant de baisser le pied, notamment à l'extérieur (première défaite à Castres). Arnaud Héguy juge ce parcours sur le site officiel du BOPB: "Après un si bon début de saison (4 victoires en 4 matchs, ndlr), on est forcément un peu déçu parce que c’est une série qui s’arrête. Mais la confiance est toujours là et je pense qu’il ne faut pas tout remettre en question. Certes il y a des choses qui n’ont pas été, mais on a vraiment à cœur de rebondir et de faire un bon match contre Bayonne. On rentre dans une période où tous les résultats vont compter donc il faut prendre un maximum de points".

Une question de chauvinisme

A commencer par le derby basque qui se profile et qui aura une saveur forcément particulière pour ce joueur formé à Bayonne et qui y a évolué de 2005 à 2011. "Je suis né à Bayonne, j’ai vécu toute ma vie là-bas et joué une bonne partie de ma carrière à l’Aviron. Mais aujourd’hui j’arrive à faire abstraction de cela, même si c’est un match particulier pour moi. Mais c’est surtout une rencontre qu’il ne faut pas perdre, car on sait qu’après un derby il y a toujours une des deux équipes qui se relance dans le championnat. Ça va permettre aux supporters de vivre encore un grand moment de rugby", se réjouit-il.

Un affrontement spécial pour Arnaud Héguy, on l'aura bien compris. Depuis qu'il a changé de camp, il est d'ailleurs la "victime" numéro un de ses partenaires, qui n'hésitent pas à lui rappeler ses origines pour mieux le faire tourner en bourrique: "Comme j’ai encore pas mal d’amis bayonnais, il m’arrive de me faire chambrer mais j’en rigole, cela reste bon enfant. Que ce soit à Bayonne ou à Biarritz, il faut éviter de se prendre la tête et surtout se faire plaisir. Certes il faut savoir être chauvin d’un côté comme de l’autre les jours de match, mais tout en restant sportif et objectif."

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |