Guy Novès - Toulouse - 5 avril 2014 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe > - Toulouse

Guy Novès (Stade toulousain): "On ne va pas tout remettre en question…"

Novès: "On ne va pas tout remettre en question…"

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/04/2014 à 09:27 -
Par Clément Mazella - Le 08/04/2014 à 09:27
Guy Novès veut rapidement passer à autre chose après l'échec européen. Si tout n'est pas à jeter, il souhaite effacer certaines lacunes dans le jeu des siens.
 

Vous dites parfois qu’il y a des défaites pleines d’espoir. Rangez-vous ce revers face au Munster dans cette catégorie-là ?

G.N: Non, ce n’est pas une défaite pleine d’espoir. C’est une défaite en phase finale et le meilleur a gagné sur ce match. Vous verrez que le Munster perdra d’autres matches et que le Stade toulousain en gagnera d’autres. Il faut être objectif et admettre que le Munster méritait largement de s’imposer sur cette rencontre. On est lucide sur les manques du moment, sur nos points faibles qui ont ressurgi de cette confrontation. On fait deux très mauvaises entames de mi-temps et on donne le bâton pour se faire battre, mais si on gratte un peu on voit qu’il y a aussi des choses positives.

Cette défaite n’est donc pas un coup d’arrêt alors que le Stade toulousain semblait plus à l’aise dans son jeu ces dernières semaines ?

G.N: Ce n’est pas un coup d’arrêt. C’est un revers après lequel de nombreuses leçons devront être tirées pour continuer de progresser. Ce n’est pas un retour en arrière. On ne va pas tout remettre en question. Il nous reste un mois et demi pour continuer de progresser dans certains secteurs. On a été archi dominés sur les ballons portés et c’est notamment là-dessus qu’il va falloir bosser.

Justement, les avants ont longtemps été les moteurs de vos succès passés alors que cette saison leur rendement est plus aléatoire. Votre avis ?

G.N: Je ne pense pas que se soit les avants qui aient fait gagner ces titres. Pour gagner des titres il faut être bon devant mais aussi derrière. Les quatre équipes qui sont en demi-finale de cette coupe d’Europe, et notamment les Saracens que l’on a battus deux fois en poule, sont des équipes qui sont performantes dans les deux secteurs. Je ne crois pas que le Stade Toulousain soit faible dans un secteur.

" Nous sommes la seconde défense du Top 14. Si on a des problèmes dans ce secteur, il faut parler des douze autres en disant qu’elles sont nulles"

Sur les trois derniers matches, le Stade toulousain a encaissé 106 points. Y voyez-vous là un motif d’inquiétude ?

G.N: Prendre 47 points au Munster, c’est un peu lourd mais les derniers essais n’ont pas vraiment une grande signification. Après on additionne ce que l’on veut et on tire les conclusions que l’on veut. Je rappelle que nous sommes la seconde défense du Top 14. Si on a des problèmes dans ce secteur, il faut parler des douze autres en disant qu’elles sont nulles.

La présence de Toulon et Clermont dans le dernier carré confirme-t-elle que ces équipes sont au dessus du Stade toulousain actuellement ?

G.N: Je considère qu’ils sont au dessus car ils sont qualifiés pour les demi-finales pour la deuxième fois consécutive surtout. On ne peut être qu’admiratif de cette régularité, surtout que ces équipes-là sont aussi présentes en Top 14. La saison dernière nous n’étions pas en quart de finale, mais comme Montpellier, Perpignan, Castres ou le Racing… à la maison. Cette année on a joué un quart de finale et c’est déjà pas mal.

Un mot sur Brive qui a laissé au repos ses joueurs le week-end dernier pour mieux préparer le match de samedi. Le Stade toulousain fait-il moins peur que par le passé ?

G.N: Cela, il faut le demander aux Brivistes. Ce qui est certain, c’est qu’ils étaient qualifiés en quart de finale de coupe d’Europe et qu’ils ont laissé reposer leurs joueurs. Demandez-leur pourquoi.

Cinq points ne seraient sans doute pas de trop dans cette fin de championnat serré…

G. N: On s’est donné le droit d’être dans les six et il faut y rester. J’attends de mes joueurs qu’ils continuent à avancer. Contre une équipe de Brive qui s’est mis au repos et qui n’a absolument pas peur de nous, essayer de gagner d’un point serait déjà bien.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×