Louis PICAMOLES Sean OBRIEN - irlande france - 9 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Irlande-France (13-13), bulletin de notes - Picamoles et Huget au-dessus du lot

Picamoles et Huget au-dessus du lot

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/03/2013 à 15:21 -
Par Midi Olympique - Le 11/03/2013 à 15:21
Picamoles et Huget ont été les joueurs les plus en vue lors du nul décroché en Irlande. Michalak, Fofana ou Maestri ont plutôt déçu... La bourse des valeurs.

EN HAUSSE

C'est l'homme du match: auteur de l'essai de l'égalisation à la 77e minutes, le troisième ligne centre, Louis Picamoles, a constamment mis son équipe dans l'avancée. C'est le joueur qui a le plus gagné de terrain durant le match (83m). Yoann Huget a lui gagné 67 mètres ballons en main. Le Toulousain a confirmé que son replacement à l'arrière est une bonne idée. Il a tenu son rôle sous les incessantes chandelles irlandaises. Auteur de treize plaquages, comme l'a relevé Philippe Saint-André après le match, le deuxième ligne castrais Christophe Samson s'est un peu plus affirmé au sein de l'équipe, de même que le talonneur de Clermont Benjamin Kayser, qui fut l'un des seuls à franchir. A leur entrée en jeu, Sébastien Vahamaahina, Guilhem Guirado et Antonie Claassen ont parfaitement joué leur rôle d'impact-players. Mention spéciale au deuxième ligne catalan qui a, en moins d'une demi-heure de jeu, récupéré deux des trois turn-overs gagnés par les Bleus.


STABLE

Les première ligne Domingo, Guirado et Mas ont très bien "fait le job" et répondu aux attentes. La mêlée a ainsi été le secteur fort de l'équipe de France à l'Aviva Stadium, remportant quatre pénalités et deux coups francs. A son entrée en jeu, le Clermontois Vincent Debaty s'est mis au diapason. Au centre, le Toulousain Florian Fritz n'a pas fait d'étincelles en attaque mais il a répondu présent en défense et a trouvé une transversale intelligente (2e). Déjà en vue en Angleterre, Mathieu Bastareaud a de nouveau amené son punch lors de son entrée en jeu. A la mêlée, Morgan Parra n'a pas été mis dans des conditions favorables derrière un pack qui reculait mais sa maîtrise a fait du bien. Fidèle à lui-même, le capitaine, Thierry Dusautoir, s'est imposé comme l'exemple à suivre. Il termine encore meilleur plaqueur du match avec quatorze interventions défensives.

EN BAISSE

On l'attendait pour son retour dans le XV de départ après la titularisation de Trinh-Duc en Angleterre: Frédéric Michalak n'a toujours pas retrouvé son niveau des tests de novembre. Moins à l'aise, il n'a pas accéléré le jeu comme il sait le faire. Dans un autre registre, le centre clermontois, Wesley Fofana, n'est pas sorti grandi de son duel face à Brian O'Driscoll et a semblé un peu en-dedans par rapport à sa dernière sortie fracassante. Moins en vue également, le troisième ligne du Stade toulousain, Yannick Nyanga, n'a pas eu le rendement des derniers matchs et a pâti des bonnes prestations des deux autres deuxième ligne. Son coéquipier à Toulouse, Yoann Maestri, a semblé moins rayonnant que lors de ses dernières sorties. L'ailier Maxime Médard n'a, pour son retour après un an d'absence sur blessure, pas paru très à l'aise sous les chandelles irlandaises. Malgré six plaquages, l'autre ailier, Vincent Clerc, n'a pas non plus su tirer son épingle du jeu dans ce match cadenassé.

Non entrés en jeu, l'ouvreur François Trinh-Duc, le demi de mêlée Maxime Machenaud et le pilier Luc Ducalcon ne font pas partie de cette bourse des valeurs.

 
 

commentaires


  • Pas Cal14/03/2013 22:29

    Picamoles est une machine! C'est celui qui porte l'orgueil de cette équipe de France malheureusement il est le seul en ce moment...

  • dorian2nd ligne14/03/2013 18:58

    Bravo a picamoles mais je reste sur la réserve concernant Hugette...

  • MrBrouks13/03/2013 14:15

    DanCarter a raison... Nous avons encore une fois voulu jouer comme des British... Ils envoient des chandelles? Faisons pareil. Ils ralentissent nos ballons? Essayons d'en faire autant, bref, c'est au final la prestation la plus mauvaise de ce tournois. De plus ou ont ils vu 40' de bonne qualité. Moi j'ai compté 7' de rugby, puis pour finir encore un superbe coup de pied du magicien Fred, qui par cette décision bouffe un surnombre et signe la fin du match. Alors si effectivement il y a un problème de 10 (je suis pour donner les clés à FTD) il y a surtout un problème de plan de jeu. Lagisquet est une purge, l'un des plus mauvais tacticien de l'histoire du rugby. Bru, qui dit à son contre de ne pas auter en touche, on a vu la différence en fin de match quand ils ont essayé, BREF... Ce staff fait tout à l'envers. La route jusqu'en 2015 va être longue, très longue....