6 Nations

Bleus : Six joueurs sacrifiés

Marc Lièvremont a tranché: le sélectionneur des Bleus a sacrifié Chabal, Rougerie, Marconnet, Poitrenaud, Jauzion et Thion pour le match face aux Gallois samedi prochain au Stade de France. Lapandry, Schuster, Palisson, Estebanez, Marty et Papé sont appelés en renfort et auront leur carte à jouer.

 
Six joueurs sacrifiés - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Avec près d'une heure et demie de retard sur l'horaire annoncé, la liste tant attendue est tombée, aux alentours de 20h30 ce dimanche. Et c'est sur Sébastien Chabal, Jérôme Thion, Sylvain Marconnet, Yannick Jauzion, Aurélien Rougerie et Clément Poitrenaud que le couperet s'est abattu. Alors qu'il semblait pencher pour une nouvelle reconduction de son groupe samedi soir, Marc Lièvremont a changé d'avis. La nuit lui a porté conseil semble-t-il... Ce dimanche matin, le sélectionneur tricolore annonçait qu'il effectuerait finalement des changements, "obligé de faire un exemple", avait-il affirmé. Il y en a six en tout. Le revisionnage du match dans la nuit – deux fois – a sûrement joué dans ce revirement. "L'attitude des joueurs dans la soirée", qui lui a fortement déplu, également.

Ce sont exclusivement des "anciens" qui ont été balayés à l'occasion de ce grand ménage. Et le plus emblématique d'entre eux, c'est Sébastien Chabal (61 sélections en onze ans d'équipe de France). Décrié par les médias après son match transparent en numéro 8 en Angleterre mais surprotégé par Lièvremont, il avait été reconduit à ce poste en Italie. Sans succès. Chabal, c'était un peu le symbole de son entêtement, de ses incohérences. Et son éviction à trois matchs de la Coupe du monde est lourde de sens. Concernant Aurélien Rougerie, l'encadrement tricolore a précisé qu'il sortait du groupe en raison de sa convocation devant une commission de discipline de la LNR le 16 mars.

Ni Picamoles, ni Fritz, ni Dupuy

Pour remplacer ces six joueurs, le staff tricolore n'a pas vraiment innové. Alors qu'on attendait les retours de Dupuy, Fritz, Bastareaud et autres Picamoles, ce sont Jérôme Schuster, Pascal Papé, Alexandre Lapandry, Fabrice Estebanez, Alexis Palisson et David Marty qui ont été rappelés. Une certaine logique a été suivie puisque cinq d'entre eux faisaient partie de la liste des trente dévoilée par le sélectionneur à la mi-janvier et avaient été écartés avant le premier match contre l'Ecosse. L'exception concerne le centre briviste Fabrice Estebanez. L'ailier bayonnais Yoann Huget, critiqué à l'occasion de ses cinq sorties en bleu, est conservé. De même que le talonneur de Perpignan Guilhem Guirado, qui a clairement montré ses limites au niveau international ces dernières semaines. Dimitri Yachvili, forfait en raison d'une blessure à la cuisse jeudi, n'est pas rappelé et le demi de mêlée montpelliérain Julien Tomas reste.

"Je m'étais engagé les yeux dans les yeux avec certains pour leur dire qu'ils seraient à la Coupe du monde. Tout ça est remis en question", a déclaré Marc Lièvremont ce dimanche matin. Les cartes sont clairement redistribuées aujourd'hui. Et la Coupe du monde est dans six mois, à peine.

Le groupe: Avants: Servat, Guirado, Ducalcon, Mas, Schuster, Domingo, Papé, Pierre, Nallet, Dusautoir, Harinordoquy, Bonnaire, Lapandry.
Arrières: Parra, Tomas, Trinh-Duc, Traille, Marty, Estebanez, Palisson, Médard, Clerc, Huget.

Retrouvez lundi dans Midi Olympique un dossier spécial XV de France. Midol pose les questions qui fâchent : "L'inévitable rupture", "A qui la faute ?", "Comment sortir de l'impasse ?"

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |