Abonnés

Information Midi Olympique - La sensation des Bleuets Patrick Tuifua en visite à La Rochelle

  • Patrick Tuifua vers La Rochelle ?
    Patrick Tuifua vers La Rochelle ? Icon Sport - Johnny Fidelin
Publié le
Partager :

Révélation des Bleuets lors du dernier Tournoi des 6 Nations, le troisième ligne, qui sera bientôt éligible à porter le maillot des All Blacks, continue d’affoler les clubs de l’Hexagone. Selon nos indiscrétions, il a été aperçu, cette semaine, dans la maison des Maritimes.

Où et quand la comète Tuifua se posera-t-elle ? Bien malin celui qui peut le dire, à l’heure où nous écrivons ces lignes. En attendant de faire son choix, alors qu’il est toujours sous contrat avec Hawke’s Bay jusqu’à la fin de l’année civile 2025 et qu’il est surveillé de près par les Hurricanes pour jouer en Super Rugby, le troisième ligne centre continue son tour de l’Hexagone.

À 19 ans, l’international des moins de 20 ans (deux sélections), capable de jouer du numéro 6 au numéro 8, se laisse le temps de réfléchir et de visiter les prétendants intéressés par son profil tonique et puissant (1,91 m, 113 kg). Selon nos informations, le jeune homme né en Nouvelle-Calédonie et arrivé à 15 ans du côté de la Nouvelle-Zélande, a passé une partie de la semaine à La Rochelle. Un rendez-vous organisé et planifié par le club à la caravelle. Il s’est d’ailleurs entretenu physiquement du côté du centre d’entraînement de l’Apivia Parc.

Toulon, Paris, Clermont, le MHR…

Le double vainqueur en titre de la Champions Cup, qui a eu la volonté de rajeunir son effectif au cours de cet exercice, a donc bien rejoint la danse pour arracher la signature de l’ancien élément du Lindisfarne College. Cette rencontre est intervenue alors que deux actuels troisième ligne jaune et noir s’apprêtent à plier bagage, Yoann Tanga (Paris) et Noé Della Schiava (Perpignan). Dans ce bal incessant, La Rochelle est loin d’être la seule formation à vouloir faire traverser le monde à Patrick Tuifua. Ces derniers mois, Toulon a également invité la pépite, qui se déplace souvent avec des membres de sa famille, du côté du Campus RCT. Auprès de nos confrères de Var Matin, sans dévoiler de noms, Bernard Lemaître a lâché une petite confidence : "LE joueur qui me fait rêver ? Il y en a deux ou trois. Certains jeunes, voire très jeunes. Et un joueur étranger confirmé." Le profil du Bleuet entre dans la première case. Paris et Clermont sont aussi présents sur ce dossier complexe, tout comme Montpellier.

Néanmoins, il n’est pas certain que l’intéressé dépose ses valises dans le Top 14. Séduit par le Super Rugby, d’autant plus qu’il a des chances d’y goûter bientôt avec les Hurricanes, le Calédonien ne ferme aucune porte même si la Nouvelle-Zélande ne pourra lutter financièrement avec les offres françaises. Son choix futur aura forcément une incidence sur son avenir international : dans deux ans, Tuifua sera éligible chez les All Blacks mais Fabien Galthié, sous le charme de son talent, voudrait plutôt le voir avec le maillot du XV de France. À tous les points de vue, il n’a que l’embarras du choix. Un choix de (potentiel futur) roi.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
legende17 Il y a 18 jours Le 29/03/2024 à 18:09

Cette venue serait très prometteuse pour le navire rochelais

STEF65 Il y a 19 jours Le 29/03/2024 à 12:28

beau bébé...

Mic75451946 Il y a 19 jours Le 29/03/2024 à 11:34

Il y a beaucoup plus d'argent dans les clubs français que dans les provinces Néozélandaises, cela c'est un premier point, en plus il est français !
Donc dans tous les cas c'est lui et sa famille qui déciderons.
Il n'est pas dit que les AB le prennent même chez les Baby Blacks, II est encore jeune , de plus il y a beaucoup de joueurs français issus du Pacifique dans nos championnats professionnels et particulièrement originaire de Wallis-et-Futuna, bien que ces derniers résident en Nouvelle-Calédonie ou à Tahiti.