Abonnés

XV de France - Tactique : Vers toujours plus de dépossession pour les Bleus ?

  • Mathieu Jalibert lors du match de l'équipe de France face à l'Afrique du Sud
    Mathieu Jalibert lors du match de l'équipe de France face à l'Afrique du Sud - Abaca / Icon Sport
Publié le
Partager :

Quels impacts le vieillissement du XV de France et son profil toujours aussi massif pourraient-ils avoir sur le jeu pratiqué par les Bleus lors du prochain tournoi ? Éléments de réponse, ici...

C’est peu dire qu’en vue de ce Tournoi, Fabien Galthié doit - pour des raisons diverses - faire face à des changements structurels. Un bouleversement (voulu et maîtrisé) de critères de sélection. Un chamboulement (subi) de méthode d’entraînement avec ce passage de 42 à 34 joueurs, qui va forcément réduire l’intensité attendue en semaine. Pas forcément pour déplaire, nous direz-vous, à un groupe qui prend de l’épaisseur et de l’expérience, en même temps que de l’âge ? Précisément. Voilà pourquoi, au vu de ce contexte, le XV de France devrait plus que jamais se raccrocher avant le prochain Tournoi à une valeur sûre : son jeu de dépossession. Parce que celui-ci a fait ses preuves par le passé. Parce que les Bleus n’ont matériellement pas vraiment le temps de mettre en place autre chose. Et surtout, parce que le temps qui passe dans les corps et les articulations ne va pas franchement dans le sens d’un "tout-possession" forcément plus usant physiquement... Imagine-t-on franchement demander aux porteurs de balle privilégiés que demeurent les Baille, Atonio ou Willemse de redoubler d’efforts ballon en main, ou à Charles Ollivon de se montrer encore plus performant dans son rôle de joueur de couloir alors que celui-ci va inévitablement perdre de sa vitesse ? Évidemment pas.

Voilà pourquoi, sachant que la blessure d’Anthony Jelonch entérine encore plus la titularisation de François Cros et que le banc des finisseurs (Wardi, Marchand, Aldegheri, Taofifenua…) apportera davantage de puissance que de capacité de déplacement, on peut avant tout s’attendre à voir les Bleus s’acharner à occuper le terrain, imposer de la pression et bien défendre pour, si possible, se nourrir de ballons de turnovers, comme lors du début de mandat de Galthié, dont la méthode fut couronnée par le grand chelem 2022. Après tout, les Sud-Africains sont devenus champions du monde en ne faisant pas autre chose. Et surtout, les Bleus se souviennent avoir payé l’an dernier à Dublin le prix d’avoir surjoué face à l’Irlande, alors qu’ils avaient su l’étouffer deux ans plus tôt avec un jeu beaucoup plus restrictif…

Les moyens d’amortir l’absence de Dupont

Le hic ? Il est, bien sûr, qu’Antoine Dupont manquera à l’appel, dont la longueur des dégagements (des deux pieds !) demeure un atout incomparable dans le si crucial exercice des sorties de camp. Sauf qu’à bien y réfléchir, lors du dernier Tournoi, les adversaires des Bleus avaient très bien su imposer une forte pression sur le demi de mêlée du XV de France, à laquelle les Bleus n’avaient finalement trouvé des solutions qu’en fin de compétition, notamment en Angleterre. Voilà pourquoi, de par ce prisme, l’absence de Dupont pourrait ne pas être une si mauvaise nouvelle, d’autant que Maxime Lucu a depuis longtemps prouvé avec l’UBB qu’il savait être sobre et efficace pour organiser les sorties de camp avec Matthieu Jalibert. Des automatismes de club qui pourraient être tout sauf superflus en vue du défi qui attend la charnière des Bleus dans dix jours, face à une Irlande qui devra quant à elle relever le gant d’évoluer pour la première fois depuis dix ans sans son stratège Jonny Sexton.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Gcone1 Il y a 1 mois Le 27/01/2024 à 10:35

En clair, on s'emm..... déjà avec le rugby-galtier , on va carrément roupiller...

Andmad2902 Il y a 1 mois Le 27/01/2024 à 16:38

C'est sur qu'avec votre orientation Anti Galtier, je n'attendais pas de votre part une louange a son égard

jmbegue Il y a 1 mois Le 27/01/2024 à 09:31

Quand je veux voir du ping-pong, je ne vais pas regarder un match de rugby. Et quand je veux voir du rugby, je regarde le top 14, pas la daube élaborée par FG.