Vidéo. Comme à Confesse - "Dans cette équipe, il n'y avait que des capitaines" : Jean-Pierre Rives livre ses secrets de vestiaires

Par Patrick Derewiany
Publié le Mis à jour
Partager :

Le troisième ligne légendaire du XV de France Jean-Pierre Rives s'est assis face aux caméras de Midi Olympique. Dans ce nouvel épisode de Comme à confesse, sorti le jour de ses 71 ans, "Casque d'or" livre ses meilleures anecdotes de vestiaires.

Il fête ses 71 ans ce dimanche 31 décembre 2023, mais Jean-Pierre Rives est déjà éternel. À cette occasion, la légende du XV de France et du Stade toulousain a accepté d'échanger avec nous et de nous livrer ses anecdotes toujours plus mythiques. Sa vision du rugby d'antan, sa présence dans le vestiaire, son rôle de capitaine, "Casque d'or" est revenu sur sa vie passée. Ce joueur, inscrit au Panthéon du sport ovale, a cette image de philosophe dont les maximes traversent les âges et nourissent les discours d'avant-match ou de troisième mi-temps.

Pour rappel, il nous avait déjà accordé un entretien long format au début du mois

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
FM15-7 Il y a 2 mois Le 02/01/2024 à 12:00

Joueur, intelligent, modeste, ouvert, une personne que j'ai été heureux de suivre jeune au cours des matchs à la télé de Couderc. Et heureux de retrouver dans cet interview.
Quelqu'un qui ne pose pas pour la photo et qui est resté modeste.
Pas le meilleur à son poste ? Pour moi cela est tout à fait contestable, il était formidable sur le terrain, indispensable. Pour moi, quelle meilleure troisième ligne que Rives-Skrela-Bastiat ? Je n'en trouve pas...
Des supers capitaines, pas les meilleurs de leur temps à leur poste, il y en a eu, pour moi : Fouroux, Benazzi... mais ils étaient indispensables et irremplaçables, et heureusement, là, et bien là.
Merci à eux tous de nous avoir fait tant rêvé. C'est ce que j'avais dit à Serge Blanco quand je l'avais croisé.
Et continuons à rêver avec nos joueurs actuels, la partie est sans fin.

Gcone1 Il y a 2 mois Le 31/12/2023 à 18:44

Grand joueur c'est certain. Malheureusement, avec lui, tout le monde est bon, tout le monde est beau. Que des formidables et des exceptionnels. Que des félicitations et compliments à tous. À trop décerner de médailles, elles perdent leur valeur.

Babati Il y a 2 mois Le 31/12/2023 à 17:55

Demandez à Rives ce qu'il pense de Jean Pierre Fauvel qui jouait à Tulle de son époque et qui était bien meilleur que lui en troisième ligne mais qui avait le seul défaut de ne pas jouer à Toulouse ou Agen...

CasimirLeYeti Il y a 2 mois Le 31/12/2023 à 23:14

TKT, on a tous des joueurs à citer comme ça, moi à mon Sapiac, c'était José Porcel. À Béziers, c'était Pierre Lacans. Ce qu' avait Casque d'Or, de plus que les autres, au-dessus de la légitimité, c'était le feu sacré qu'il savait allumer dans le coeur des hommes qui l'entouraient...