Abonnés

6 Nations 2024 - Patrick Arlettaz, Laurent Sempéré, Nicolas Jeanjean... Les "meilleurs" au chevet des Bleus

  • Patrick Arlettaz et Laurent Sempéré aux côtés de Fabien Galthié
    Patrick Arlettaz et Laurent Sempéré aux côtés de Fabien Galthié Patrick Derewiany
Publié le
Partager :

Fabien Galthié a profité de sa conférence de presse de rentrée à Saint-Clément-de-Rivière pour présenter ses nouveaux adjoints, Patrick Arlettaz et Laurent Sempéré, ainsi que Nicolas Jeanjean qui a bénéficié d’une montée en grade.

Karim Ghezal et Laurent Labit partis apporter leurs compétences au Stade français, Thibault Giroud à l’UBB ; Laurent Sempéré et Patrick Arlettaz sont donc les deux nouveaux techniciens auxquels Fabien Galthié a fait appel pour constituer le staff du XV de France "deuxième mandat", respectivement aux postes de "coentraîneur en charge de la conquête et des tâches spécifiques" et d’"entraîneur en charge de l’attaque." Nicolas Jeanjean, déjà présent au sein du staff, est quant à lui promu "responsable de la performance.".

Dans le bucolique club-house de Saint-Gély-Pic-Saint-Loup, le sélectionneur des Bleus a tenu des propos élogieux à l’égard de ces techniciens bien connus des habitués du Top 14. "Je les ai suivis quand il a fallu renouveler les partants. J’ai suivi les options possibles. J’ai pris vraiment le temps pour prendre les décisions, car j’en avais beaucoup. J’ai pris les meilleurs, chacun dans leurs domaines, chacun dans leurs équipes. J’ai ressenti chez eux une grande motivation, une grande force. J’ai senti l’évidence aussi. Leur histoire, leur potentiel, leur talent et leur passion."

Rendez-vous le 2 février

"Nos échanges ont duré deux mois entre la première prise de contacts et l’officialisation de mon intégration dans le staff", explique Laurent Sempéré. Fabien Galthié s’est montré très intéressé par les compétences avérées du jeune technicien en termes "de performances statistiques obtenues avec le Stade français". Il est vrai que Sempéré avait contribué au redressement du club de la capitale. La saison dernière, à l’issue de la phase régulière, ses joueurs formaient le meilleur alignement de Top 14 avec 84,9 % de réussite sur leurs lancers. Avec 24,6 % de lancers adverses volés, les Parisiens étaient deuxièmes au rang des meilleurs contres en touche de la division. Ils avaient aussi récolté 71 pénalités en mêlée fermée avec 89,7 % de ballons gagnés sur leurs introductions, ce qui faisait d’eux, là encore, les deuxièmes au classement des meilleures mêlées de Top 14 derrière celle du RCT. Laurent Sempéré travaillera de concert avec William Servat qui garde ses prérogatives.

Patrick Arlettaz arrive avec "beaucoup de respect pour le joueur que Fabien était et pour le technicien qu’il est". "Lors de notre première rencontre, nous sommes passés à table à midi et nous sommes sortis à 18 heures, en ayant parlé seulement de rugby. On a tous les deux pris du plaisir et personne ne voulait quitter la table, je crois."

Le technicien catalan aura pour mission de faire l’attaque de l’équipe de France une machine encore plus efficace dans les zones de marques. "Moins gourmand en datas" que Fabien, Patrick Arlettaz, devra "rendre l’équipe de France la plus performante possible quand elle aura le ballon." Un travail qui semble taillé sur mesure pour l’ancien international qui, rappelons-le, a l’un des meilleurs ratios d’essais marqués pour son nombre de sélections en équipe de France (2/1).

Les hommes se connaissent déjà

Enfin, Nicolas Jeanjean n’est pas à proprement parler une nouvelle tête. L’ancien arrière du Stade français, de Brive et de Toulouse, 42 ans, faisait déjà partie de l’équipe "performance" du staff du XV de France. Fabien Galthié a choisi de le faire monter en compétence pour compenser le départ de Thibault Giroud. "Je l’ai vu évoluer, je l’ai vu grandir, je l’ai entraîné aussi, disait à son sujet Fabien Galthié. Il est là depuis six ans déjà, les choses se sont faites naturellement, c’est la promotion interne."

Ainsi armés, les Bleus iront défier l’Irlande à Marseille le 2 février 2024 pour mettre à l’épreuve du feu cet intéressant maelstrom de compétences diverses et variées… D’ici ce premier choc du deuxième mandat, le nouveau staff des Bleus dans son intégralité se retrouvera à Marcoussis dès lundi prochain pour définir les grandes orientations stratégiques des quatre prochaines années. La greffe, on l’espère, ne devrait pas trop tarder à prendre. Les hommes se connaissent déjà pour avoir joué les uns contre les autres ou les uns avec les autres. Galthié a ferraillé contre Arlettaz pendant une bonne dizaine d’années et a même entraîné Jeanjean lors de son passage au Stade français. Laurent Sempéré et Nicolas Jeanjean furent quant à eux coéquipiers au sein du club parisien.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
biilyzekid Il y a 2 mois Le 29/11/2023 à 06:46

Arlettaz est meilleur que qui svp??

sanpauga Il y a 2 mois Le 28/11/2023 à 19:01

si ce sont les meilleurs pourquoi ne les a t il pas pris la première fois......

Gcone1 Il y a 2 mois Le 28/11/2023 à 12:29

NJ, partout où il passe, on est surtout content qu'il parte ...