Abonnés

6 Nations 2023 - Dupont, Ntamack, Penaud... La "génération records" du XV de France

  • Damian Penaud a dépassé le record d'essais de Vincent Clerc dans le Tournoi.
    Damian Penaud a dépassé le record d'essais de Vincent Clerc dans le Tournoi. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Sur le plan collectif ou sur celui individuel, les joueurs de ce XV de France laissent une trace indélébile dans l’histoire du rugby hexagonal. Samedi, de nouveaux records sont encore tombés.

Depuis trois ans, ces Bleus ne cessent d’ajouter des pages au grand livre des records du rugby français. C’est même devenu leur marque de fabrique. Il y eut bien sûr, en termes de palmarès, le grand chelem réalisé en 2022 alors que notre pays attendait une victoire finale dans le Tournoi des 6 Nations depuis 2010. Mais, bien au-delà, la bande d’Antoine Dupont a déjà laissé une empreinte éternelle dans l’histoire de la sélection. D’abord parce qu’elle a porté, entre l’été 2021 et le début du Tournoi 2023, le record du nombre de victoires d’affilée à quatorze succès de rang. Si elle a pris fin voilà un mois à Dublin, elle a tout de même permis à cette génération dorée de s’installer dans le gotha du rugby international et d’en faire une des grandes favorites à la prochaine Coupe du monde.

Un statut qu’elle assume dans toutes les statistiques, aussi honorifiques soient-elles. En dominant les champions du monde sud-africains en novembre, elle a par exemple battu toutes les grandes nations durant le mandat de Fabien Galthié (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud, Argentine, Angleterre, Irlande, Ecosse, Pays de Galles, Italie ou même Japon). En s’imposant à Twickenham samedi, elle a aussi et désormais gagné dans tous les stades du Tournoi des 6 Nations sous la même ère. Avec, au passage, deux nouveaux records qui sont tombés : celui de la plus grosse défaite anglaise à domicile et celui de la plus large victoire française en Angleterre (le précédent écart de référence était de… huit points en 1951 !).

Il convient également de rappeler que, depuis novembre 2021, elle possède la victoire la plus significative face aux All Blacks (40-25), détrônant celle de 1994 (22-08). Des performances et une régularité qui ont permis au XV de France de s’installer en juillet 2022 au sommet du classement World Rugby pour la première fois depuis son instauration en 2003. Même si cela n’a duré qu’une semaine, c’est évidemment une date qui reste gravée.

Ntamack : "On aime bien ça"

Forcément, laisser une telle trace dans le grand roman du rugby hexagonal est quelque chose qui rassemble cette troupe et qui la porte. "On a déjà battu quelques records ces dernières années, apprécie Romain Ntamack. Même si ça reste anecdotique, on aime bien ça et on entre un peu plus dans l’histoire." Et son capitaine, Antoine Dupont, d’en sourire : "On en discutera quand on aura arrêté le rugby et qu’on sera réunis autour d’une bière. On joue vraiment tous les matchs pour les gagner et ce qu’on réalise n’est pas trop mal depuis quelque temps. S’il y a des victoires significatives ou des séries au milieu, ça donne évidemment du sens à ce que l’on fait et ça valide le travail effectué depuis des années."

Cette réussite se retranscrit également sur le plan individuel. Le même Dupont fut élu meilleur joueur du monde par World Rugby il y a un an et demi et s’est offert les deux derniers Oscars monde de Midi Olympique. Avec son compère toulousain Romain Ntamack, ils ont célébré samedi leur vingt-cinquième association, encore un record pour le rugby français alors que la charnière fut si longtemps le point faible et d’instabilité de l’équipe nationale. Vous en voulez encore ? À Twickenham, Damian Penaud a inscrit ses onzième et douzième essais dans le Tournoi des 6 Nations, effaçant Vincent Clerc des tablettes pour devenir le Français le plus prolifique dans la compétition dans sa version actuelle. Comme Gaël Fickou qui est, avec 43 apparitions, celui qui y compte le plus de matchs depuis l’intégration de l’Italie en 2000. Et, avec eux, les records n’ont sûrement pas fini de tomber… 

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
fojema48 Il y a 11 mois Le 15/03/2023 à 21:03

Comment ne pas aimer le Rugby à XV après une telle épopée ?