Tri-Nations

Le sans-faute pour les Blacks

En s'imposant en Australie pour la dernière journée des Tri-Nations (23-22), les Blacks entrent dans l'histoire de la compétition en terminant invaincus. Longtemps menés, les hommes de Graham Henry ont fait la différence physiquement en fin de match avec deux essais de McCaw et Read.

 
Le sans-faute des Blacks - Rugby - Tri-NationsReuters
 

Imbattables. Tout simplement. Même en produisant une prestation très moyenne, les Blacks ont empoché une sixième victoire dans les Tri-Nations en s’imposant en Australie (23-22). Dominés durant une heure, les protégés de Graham Henry ont fait la différence en fin de rencontre pour passer sur le fil des Australiens qui peuvent sincèrement s’en vouloir de ne pas avoir fait chuter le voisin néo-zélandais. Avec ce nouveau succès, les Blacks confirment leur domination sur la planète rugby et entrent de surcroît dans l’histoire de la compétition en étant la première nation à réaliser le sans-faute.

Si Weepu, promu buteur en l’absence du canonnier Dan Carter, ouvrait le score pour les siens, les Néo-Zélandais subissaient d’entrée de jeu la force des Wallabies qui étaient à deux doigts de marquer un premier essai par Turner. Mais celui-ci, après visionnage vidéo, vit sa joie contrariée par un pied ayant légèrement mordu la ligne de touche (6e). Giteau faisait parler son pied avec une pénalité avant que O’Connor n’exploite une belle initiative de McCalman au sortir d’une mêlée et d’une défense très naïve de Vito et Dagg (17e). Les Aussies monopolisaient le ballon et empêchaient leur adversaire de produire du jeu. Les Wallabies profitaient même des maladresses des Blacks (5 en-avant dans les 25 première minutes) et surtout de l’indiscipline dans les phases de ruck, McCaw étant dans le viseur de Mark Lawrence. Giteau passait deux pénalités (33e et 40e) mais déplorait aussi deux échecs.

Le duo McCaw-Read

Au retour des vestiaires, les Australiens repartaient sur des bases très ambitieuses et se nourrissaient des nombreux ballons de récupération. Sur un renversement intelligent de Quade Cooper, le centre Ashley Cooper jouait à merveille un deux contre un, feintait la passe et résistait à McCaw pour marquer (47e). Weepu et Beale passaient une pénalité chacun pour un avantage de treize unités en faveur des locaux. On pensait en toute logique que cela serait suffisant à un quart d’heure de la fin de la rencontre. En parallèle, on était en droit de s’étonner de l’apathie et des nombreuses erreurs inhabituelles des Blacks, ces derniers ne mettant pas suffisamment d’agressivité dans les phases de combat.

Ce n’était sans compter sur l’esprit de compétiteur des Néo-Zélandais. Et d’une doublette exceptionnelle McCaw-Read. Assurément les deux meilleurs joueurs de cette compétition. Sur une mêlée à 5m, Read fixait et servait côté fermé McCaw pour l’essai qui relança le match (67e). Supérieurs dans le domaine physique et surfant sur une certaine euphorie, les Blacks enfoncèrent le clou sept minutes plus tard par Read, bien servi à hauteur par…McCaw (74e). Pour un petit point, les coéquipiers de Brad Thorn enchaînent leur quinzième victoire de suite et marque un peu plus au fer rouge les concurrents à la couronne mondiale en 2011. Les Wallabies pourront déplorer la faillite de Giteau qui a laissé de précieux points en route.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |