RUGBY 2010 - New Zealand - Ma'a Nonu - AFP
 
Tri-Nations

La revanche des Blacks

La revanche des Blacks

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 10/07/2010 à 12:01 -
Par Rugbyrama - Le 10/07/2010 à 12:01
Alors qu'ils restaient sur trois défaites consécutives face aux Springboks, les Néo-Zélandais ont pris une revanche cinglante en ouverture des Tri-Nations 2010. Grâce à leurs quatre essais inscrits, ils se sont largement imposés (32-12) ce samedi et ont parfaitement entamé la compétition.
 

A quand remontait la dernière victoire all black contre l’Afrique du Sud ? Aux Tri-Nations 2008… Une éternité pour les hommes de Graham Henry. En effet, l’an passé, les deux équipes se sont affrontées à trois reprises dans la compétition pour autant de succès springboks. Presque une humiliation pour les Néo-Zélandais. En tout cas, si ces derniers pointaient toujours au premier rang du classement IRB, les champions du monde avaient clairement pris le pouvoir dans l’hémisphère sud. Autant de motifs de motivation pour les coéquipiers du capitaine Richie McCaw. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas fait de détails. Jugez par vous-même : 32 points marqués, quatre essais inscrits et surtout une évidente domination durant l’ensemble du match.

Côté statistique, la supériorité néo-zélandaise ne fait non plus aucun doute. Les Blacks ont ainsi porté le ballon presque trois fois plus que leurs adversaires (558 m contre 222). De même, dans le jeu au sol, ils ont remporté 116 rucks contre 79 à leurs adversaires. Des Sud-Africains qui ont beaucoup défendu (140 plaquages dont 10 ratés) et n’ont pas vraiment eu l’occasion de se mettre en valeur. Mais le secteur dans lequel les Néo-Zélandais ont construit leur victoire est bel et bien la conquête. Ainsi, ils ont réussi à voler trois ballons sur lancer en touche adverse, ce que déplorait le capitaine sud-africain John Smit - "surpris" de son propre aveu - à l’issue de la rencontre. Pourtant, c’est son équipe qui avait le mieux entamé la rencontre. Les premières minutes étaient à l’avantage des Springboks et ces derniers ouvraient le score par Morné Steyn (6e, 3-0).

Un espoir de courte durée pour les Boks

La suite ? Le réveil des Blacks tout simplement. Particulièrement entreprenants et ambitieux, ils profitaient du carton jaune infligé à Botha (13e), déjà auteur d’un mauvais geste sur Cowan en début de match, pour faire la différence. Durant son absence, ils inscrivaient la bagatelle de 13 points, dont le premier essai de Conrad Smith (18e). Les hommes de Graham Henry étaient lancés et prenaient le large avant la pause quand Ma’a Nonu marquait à son tour un essai (35e) alors que la défense adverse était pourtant en surnombre au départ de l’action. Le break était réalisé (20-3). A partir de là, le match était quasiment plié. Surtout que le jeu sud-africain se désagrégeait peu à peu, la faute en partie à une conquête défaillante et à une charnière peu inspirée.

Les champions du monde ont néanmoins cru à l’exploit en début de seconde période. Toujours aussi efficace au pied, Morné Steyn (auteur d’un 4 sur 4 ce samedi) convertissait deux pénalités (41e et 46e) et permettait aux siens de revenir à onze points de la Nouvelle-Zélande (9-20). Mais l’espoir springbok fut de courte durée… Et la domination all black reprenait. Ainsi, la dernière demi-heure était parfaitement gérée par les joueurs locaux et agrémentée de deux nouveaux essais de Read (57e) et Woodcock (79e). Finalement, les Blacks s’imposaient logiquement (32-12) et lançaient de la meilleure des manières leur campagne 2010 des Tri-Nations. Alors, c’est qui maintenant le boss dans le Sud ? Difficile de le dire… Mais vivement un deuxième élément de réponse samedi prochain pour la revanche (de la revanche !) à Wellington.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×