Icon Sport

Top 14 - David Roumieu : "Le Stade toulousain, c’est un rêve de gosse..."

Roumieu : "Le Stade toulousain, c’est un rêve de gosse..."

Le 21/08/2017 à 14:41Mis à jour Le 21/08/2017 à 14:49

TOP 14 - Appelé à la rescousse par le Stade toulousain qui a perdu ses deux talonneurs vendredi soir dernier lors du match amical face au Racing 92 (19-14), David Roumieu est sorti de sa retraite pour "rendre service". Avec la banane...

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

David, racontez-nous comment vous êtes arrivé à Toulouse ?

D.R : En voiture avec Yoann Huget qui était à Biarritz, c’était mon BlaBlaCar en fait (il rigole). Non, ça s’est fait très vite. Je ne pensais jamais que le Stade toulousain m’appellerait. Le Stade toulousain c’est un rêve de gosse. C’est l’un des clubs les plus titrés dans le monde. Je n’ai pas réfléchi longtemps.

Quand avez-vous été contacté par le Stade toulousain ?

D.R : Dès vendredi soir (à l’issue du match face au Racing au cours duquel se sont blessés Mauvaka (ischios) et Marchand (main), ndlr) Ugo m’a appelé et samedi soir tout était réglé. Je suis vraiment heureux. Pour moi ce n’est que du bonus. Je n’ai plus rien à prouver, je viens sans pression et juste pour aider le club. Je suis le plus vieux de l’équipe (36 ans). Je suis arrivé ce matin (lundi) mais j’ai l’impression de connaître tout le monde. Je connais d’ailleurs Ugo (Mola) depuis Castres, j’ai joué avec Broncan à Montauban, j’ai croisé William (Servat, ndlr) et beaucoup d'autres sur les terrains.

On ne peut pas refuser Toulouse même quand on vient de prendre sa retraite, c’est ça ?

D.R : (sourire) Ça ne se refuse pas non. Et puis j’avais un projet de reconversion qui a été repoussé au mois de mars. Je n’ai pas coupé depuis la demi finale (d’accession en Top 14, ndlr) avec Biarritz (son dernier club, ndlr). Et je remercie d’ailleurs le BO car si je n’avais pas fait cette saison, sans doute que le Stade toulousain ne m’aurait jamais contacté.

" Finir en jouant avec des phénomènes comme ça, c’est vraiment génial..."
David Roumieu - Biarritz

David Roumieu - BiarritzIcon Sport

Vous n’avez signé que pour trois mois...

D.R : Je viens d’abord pour trois mois et si on peut gagner tous les matchs pendants trois mois, ce sera top (il rigole). Je suis un besogneux. Je suis un peu comme Yannick Bru, je me suis fabriqué. Je me suis entretenu sans couper et finir en jouant avec des phénomènes comme ça (il montre le pilier All Black Charlie Faumuina qui passe devant lui, ndlr), c’est vraiment génial.

Jusqu’en novembre seulement donc ?

D.R : On va aller jusqu’en novembre déjà. Je vais à Oyonnax samedi, c’est un gros morceau. Il ne faut jamais dire jamais. Je vais croquer à pleine dents dans ce qui m’arrive et on verra ensuite. Je vais avoir 36 ans mais ce matin, avant de venir à l’entraînement, j’étais comme un gamin (il sourit). Je me sens chez moi même si j’ai eu plus d’accrochages qu’autre chose avec certains, comme "Flo" (Fritz, ndlr) ou Maestri (il rigole encore). Ils savent comment je suis et je n’avais aucun doute sur la façon dont ils allaient m’accueillir.

" Je ne vois pas comment ce club ne serait pas dans le dernier carré..."

Vidéo - Pour son après-carrière, Roumieu a déjà pensé à tout

02:23

On vous sent plus motivé que jamais...

D.R : Il y a peut-être des mauvaises langues mais moi je ne suis pas venu en vacance ou en pré-retraite juste pour porter l’écusson du Stade toulousain. Ceux qui me connaissent savent que je vais tout donner pour gagner le plus de match possible.

Quel regard portez-vous sur le déclin, en termes de résultat, du Stade toulousain qui n’a plus gagné de titre depuis 2012 ?

D.R : Toulouse, c’est une équipe que je suis depuis que je suis gamin. J’ai connu le grand Toulouse qui gagnait beaucoup de titre. Depuis quelques années, c’est plus dur mais on voit que cela reste un grand club. Je ne vois pas pourquoi et comment ce club ne serait pas dans le dernier carré cette saison. Il y a eu des changements, tout le monde est revanchard, tout le monde a les crocs et cette année j’espère que l’on va voir un grand Stade .

0
0