Getty Images

RUGBY - TOP 14 - Le LOU montre les crocs, Clermont en rodage... Les enseignements du début de saison

Leader surprise, champion en rodage, promus en danger... Les enseignements du début de saison

Le 09/10/2017 à 19:02Mis à jour Le 09/10/2017 à 19:11

TOP 14 - Le premier bloc passé, il est déjà l'heure de tirer un bilan du début de saison. Alors qu'on a presque atteint le tiers du championnat, de nettes tendances se dégagent déjà : des surprises lyonnaise et briviste en passant par le renouveau toulousain ou les difficultés attendues des promus. Tour d'horizon.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Le champion pas dans les clous

Ça fait un peu désordre... A l'issue de ce premier bloc de sept matches, le champion de France clermontois pointe seulement à la neuvième place du classement. En cause, une incroyable faillite à l'extérieur. Les Auvergnats n'ont pas ramené un seul point de leurs quatre déplacements (à Bordeaux-Bègles, La Rochelle, Castres et Toulouse). A leur décharge, un calendrier pas forcément clément. "Pas habitués à vivre de tels débuts de saisons" et à être "si loin" de leurs standards, les Clermontois veulent profiter de la Coupe d'Europe pour se remobiliser. Un premier succès loin de leurs terres, chez des Ospreys derniers de leur poule en Pro 14, pourrait peut-être leur permettre de lancer enfin leur saison. Car la reprise du Top 14, dans deux semaines, ne sera pas beaucoup plus aisée, avec la réception de Paris mais surtout de nouveaux déplacements, chez le leader lyonnais et son dauphin montpelliérain en suivant.

Lyon, nouvel épouvantail

On dit d'eux qu'ils pourraient être les nouveaux Rochelais. Aussi surprenants que les Maritimes l'an dernier, les joueurs de Pierre Mignoni constituent l'attraction de ce début de saison. Ils avaient déjà connu quelques résultats marquants l'année passée, en allant gagner à Castres (17-16) ou en passant près de la victoire à Clermont (16-13) et Montpellier (25-20) alors qu'ils étaient tout juste promus. Ils ont clairement franchi un cap cette saison : à l'issue des sept premières journées de ce Top 14 2017-2018, le LOU est la seule équipe à n'avoir perdu qu'un match (à Pau) et à avoir déjà remporté trois victoires à l'extérieur. La dernière, à Agen le week-end dernier, lui a permis de prendre la tête du classement pour la première fois de son histoire. "Nous franchissons des paliers depuis la deuxième partie de la saison dernière, confirme l'entraîneur Pierre Mignoni. Cette équipe se construit, elle ne fait pas de bruit, elle essaye des choses, elle fait évoluer son jeu avec les recrues." L'an passé, La Rochelle avait tenu son rang toute la saison, au point de finir à la première place de la phase régulière. Jusqu'où ira la comparaison ?

Le renouveau toulousain

Depuis quelques années, les supporters toulousains font grise mine avec, paroxysme de leur frustration, la douzième place occupée par le club aux 19 Brennus à l'issue de la phase régulière du Top 14 l'an dernier. Mais pour la troisième saison avec Ugo Mola aux manettes, le renouveau semble poindre dans la ville rose. Troisièmes du classement à égalité de points avec le second, Montpellier, les Toulousains ont réalisé une première partie de championnat très intéressante. Et pas seulement sur le plan comptable. Ils semblent aussi faire preuve de plus de certitudes et de confiance dans leur jeu, portés par des recrues enthousiastes et entraînantes, à l'image de l'ailier Cheslin Kolbe ou du n°9 Antoine Dupont. Un renouveau, vraiment ? L'entraîneur des avants William Servat se montrait prudent à l'issue du succès contre Clermont dimanche : "Ces dernières années, on a vu que les matches difficiles arrivent avec les périodes de doublons, qui ne vont pas tarder. Il nous manquera énormément de joueurs et on a intérêt à être solides sur ce début de phase pour essayer d'exister à la fin."

Antoine Dupont a encore été désicif, lors de la victoire 28-18 de Toulouse face à Clermont - 8 octobre 2017

Antoine Dupont a encore été désicif, lors de la victoire 28-18 de Toulouse face à Clermont - 8 octobre 2017Getty Images

La mauvaise surprise briviste

Les promus... au rang de promus

Chaque année, on promet l'enfer aux promus. Ce début de saison y ressemble pour Agen et Oyonnax. Avec une seule victoire en sept rencontres, les anciens pensionnaires de Pro D2 connaissent les difficultés que l'on attendait. Le SUA a signé un exploit lors de la première journée, avec une victoire à Armandie contre le Racing 92, mais n'a plus retrouvé le chemin de la victoire depuis, et subi trois défaites à domicile, qui le placent en position de barragiste à l'issue de ce premier bloc. Oyonnax, qui a concédé deux défaites et un nul à Mathon, compte seulement un point supplémentaire et se trouve clairement sous pression également. La seule victoire de l'USO ? Celle remportée contre... Agen (12-10) lors de la troisième journée. La lutte du bas de tableau promet d'être terrible dans les semaines et les mois à venir.

0
0