AFP

Bismarck du Plessis, Willemse, Steyn, Nadolo... ces golgoths qui doivent faire avancer Montpellier

B. du Plessis, Willemse, Steyn, Nadolo... ces golgoths qui doivent faire avancer Montpellier

Le 18/05/2017 à 14:43Mis à jour Le 19/05/2017 à 11:59

TOP 14 - En barrage face au Racing 92 samedi à 17h, le MHR de Jake White pourrait faire face à quelques absences. Il pourra néanmoins s'appuyer sur certains de ses hommes forts pour tenter d'accéder au dernier carré.

Willemse et J. du Plessis seront bien là

Le rugby, comme chacun sait, commence devant. Le MHR en a fait sa force majeure l'an passé et continue bien évidemment de se reposer sur un pack surpuissant pour imposer son jeu à ses adversaires, notamment sur sa touche, base de lancement privilégiée. Samedi, Montpellier comptera ainsi sur son lanceur et talonneur référence Bismarck du Plessis. L'expérience du Sud-Africain, accompagné de son frère Jannie et de Mikheil Nariashvili en première ligne, sa capacité à montrer l'exemple à la pointe du combat et à peser sur son vis-à-vis, pourraient peser lourd dans ce premier match couperet.

Bismarck du Plessis (Montpellier) - avril 2017

Bismarck du Plessis (Montpellier) - avril 2017AFP

Une ligne de trois-quarts amoindrie

Pour mener son pack, Jake White devrait faire confiance à Benoit Paillaugue, de retour en grande forme après sa blessure, relayé par un Nic White qui a lui aussi trouvé son rythme cette saison, tandis que Willie du Plessis sera à la manœuvre derrière. Replacé à son meilleur poste, l'homme clé du jeu héraultais fera lui aussi son retour après une blessure au fessier contractée justement contre le Racing. "Je serai prêt", lâchait ainsi dans un sourire François Steyn à la sortie de la séance du lundi matin. Et c'est certainement la meilleure nouvelle que pouvait recevoir le MHR.

Francois Steyn (Montpellier)

Francois Steyn (Montpellier)Icon Sport

Au vu du nombre de blessures au milieu du terrain, puisque Dumoulin et Reilhac sont sur le flanc et que Joe Tomane, touché au mollet, est très incertain pour le barrage et se testera vendredi (Immelman prenant vraisemblablement sa place en cas de forfait). Mais surtout parce que le MHR avec et sans Steyn, ce n'est pas la même chose. Gros défenseur sur l'homme, régulateur de l'attaque, jeu au pied de titan, Steyn est aussi le joueur qui se déplace le plus sur le terrain et qui rassure tous ses partenaires. Indispensable, tout simplement.

Tout comme le sont Jim Nagusa (neuf essais cette saison toutes compétitions confondues), et depuis cette saison Nemani Nadolo (quatorze), les marqueurs en série de Montpellier. Si l'un est habitué aux phases finales en Top 14, le second vivra pour sa part son premier barrage samedi. Capable de faire basculer un match sur un exploit, le colosse sait qu'il sera attendu face au Racing : "Je sens qu'il y a plus de pression sur moi, pas seulement venant du président, ou du staff, mais aussi de moi-même. Mais je m'engage toujours à 100% dans ce que je fais, et ce sera évidemment le cas cette semaine. Si je peux me concentrer sur mes forces, et être prêt pour ajouter ma touche au travail de l'équipe, je suis sûr que ça se passera bien".

Nemani Nadolo (Montpellier)

Nemani Nadolo (Montpellier)AFP

Probablement confronté à son idole Joe Rokocoko, Nadolo devra selon ses propres mots "faire taire le petit enfant en lui" pour emmener le MHR un peu plus loin.

0
0