Toulon remporte le bouclier de Brennus - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, Présentation des clubs - Toulon, candidat naturel à sa propre succession

Toulon, candidat naturel à sa propre succession

Par Fabrice MICHELIER
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/07/2014 à 16:53 -
Par Fabrice MICHELIER - Le 29/07/2014 à 16:53
Auréolé d'un doublé historique, Toulon entame cette nouvelle saison dans la peau du favori légitime. Avec l'arrivée de huit joueurs ainsi que le recrutement de sept jeunes, le club prépare également le futur.
 

L'objectif de l'équipe : rester en haut de l'affiche

Champion de France et d'Europe en titre, Toulon pourra difficilement faire mieux cette saison. Pour autant, pas question de revoir les ambitions à la baisse. Pas le genre de la maison. En meneur d'homme qu'il est, Bernard Laporte va donc devoir trouver les mots pour remobiliser au plus vite son groupe. En cela, il peut compter sur les huit recrues arrivées à l'inter saison. "Les nouveaux arrivent avec un appétit féroce. Ça nous aide et cela va nous tirer vers le haut", plaide-t-il. Derrière se cache également un autre objectif. Sur le long terme cette fois. Durant l'été, Mourad Boudjellal confiait son nouvel objectif : "être champion de France, dans les prochaines années, avec une équipe de joueurs formés au club". Des paroles aux actes. Pendant la trêve, le président du RCT a fait signer sept joueurs âgés de 18 à 22 ans qui intégreront le centre de formation. Des « minots » qui sont partis en stage de préparation à Tignes tout comme quatre "pépites" âgées de tout juste 16 ans.

Mourad Boudjellal avec le bouclier de Brennus
Mourad Boudjellal avec le bouclier de Brennus - Icon Sport

La recrue phare : Leigh Halfpenny

Il va avoir la lourde charge de succéder à Jonny Wilkinson dans le jeu au pied. Meilleur buteur des tournois des VI Nations 2012 et 2013, Leigh Halfpenny est arrivé cet été en provenance des Cardiff Blues. Et dès ses premières heures au centre d'entrainement du RCT, le Gallois s'est mis dans les pas de Wilko avec des séances d'entrainement à rallonge. Blessé à l'épaule en mars dernier face à l'Angleterre, Halfpenny a du être opéré. Bourreau de travail, l'arrière de 25 ans a mis les bouchées doubles pour être opérationnel au plus vite. Très attendu sur la Rade, il sait qu'il n'arrive pas en terrain conquis : "Je vais devoir trouver ma place face à des joueurs de qualité comme Delon Armitage et Drew Mitchell".

Le joueur à suivre : Matt Giteau

"Le futur de Toulon, c'est lui". La phrase est signée Jonny Wilkinson (Midi Olympique du 2 juin). Et le "lui" désigne Matt Giteau. Depuis son arrivée au RCT, le centre australien ne cesse d'épater et s'attire les surnoms les plus flatteurs auprès des supporters qui le qualifie de "génie" ou de "magicien". Élément incontournable des succès toulonnais des deux dernières saisons, Giteau va devoir prendre encore plus de responsabilités, cette année, après la retraite de Wilko. Polyvalent, l'australien a souvent évolué à l'ouverture ces dernières saisons. Si Frédéric Michalak est annoncé comme le titulaire potentiel à ce poste, le staff sait qu'il peut placer Giteau en 10 pour palier une défaillance de l'international français.

Matt Giteau - Toulon - 8 septembre 2013
Matt Giteau - Toulon - 8 septembre 2013 - Icon Sport

Le jeune joueur à suivre : Xavier Chiocci

Xavier Chiocci est un homme discret. Timide. Mais ça, c'est en dehors du terrain. Après la blessure d'Andrew Sheridan, le natif de Toulon s'est imposé comme le choix numéro 1 au poste de pilier gauche. Ainsi, à 24 ans, "Kéké" a disputé 25 matchs de Top 14 dont 15 comme titulaire ainsi que 8 de H Cup. Symbole de sa forme et de ses bonnes performances, il était sur le terrain au coup d'envoi des deux finales. Cette saison, il devra donc confirmer. Mais la concurrence s'annonce rude. Avec la signature de Fabien Barcella, la montée en puissance du nouvel international Alexandre Menini et l'émergence de Florian Fresia il ne faudra pas se louper. Surtout que Xavier Chiocci, s'il confirme, pourrait naturellement postuler à une place dans le groupe France en vue de la Coupe du Monde.

La préparation estivale : une reprise à plusieurs vitesses

En terminant la saison le 31 mai dernier avec deux titres à la clé, les joueurs du RCT ont également gagné des vacances prolongées. La rentrée s'est donc déroulée en plusieurs actes. Dans un premier temps, ce sont les recrues et ceux qui n'avaient pas participé aux phases finales qui ont rechaussé les crampons début juillet. Les "champions" ont repris le 14 juillet, juste avant les internationaux tricolores. Tout ce beau monde est parti en stage de préparation à Tignes du 21 au 25 juillet. Durant l'été, deux matchs amicaux sont prévus : contre Toulouse et le Racing (le 1er et le 8 août) avant de débuter le nouvel exercice de Top 14 par un déplacement à Bayonne le 15 août.

 
 

commentaires


  • François Lucien Henri Grosso04/10/2014 19:52

    Ce n'est pas faute de faire des efforts, mais non de non on y arrivait pas!...jusqu'à ce que ce machin qu'on appelle l'EDF vienne nous piquer 8 internationaux potentiels. Si vraiment ils confirment les sélections il faudra pourtant que l'on ai encore quelques blessés pour relever ton challenge (faut dire que tu as mis la barre très haut).

  • Talebula3301/08/2014 08:17

    @rugbychriis mais je parle mal de toulon car je n'aime le fonctionnement de cette équipe malgré ces titres et joueurs

  • rugbychriis31/07/2014 22:03

    @Talebula33 tu vois tu as lueurs de lucidité.. Quand tu avoues parler mal de Toulon..,! Chez nous une faute avouée n'est pas a moitié pardonnée elle est avouée....!