Les arrières bordelais Darly Domvo et Romain Lonca - Icon Sport
Top 14

Top 14 - Darly Domvo (Bordeaux-Bègles): "On se tire tous vers le haut"

Domvo: "On se tire tous vers le haut"
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/10/2014 à 09:53 - Publié le 30/10/2014 à 09:52
Par Pierre FALAR - Le 30/10/2014 à 09:53

Éloigné des terrains pendant deux mois pour un trait de fracture au tibia, Darly Domvo a réussi un retour prometteur à l'arrière de l'UBB avec un doublé jeudi aux London Welsh (52-20). Idéal vu la concurrence instaurée cette saison en Gironde .

Peut-on dire que ces deux semaines européennes vous ont fait le plus grand bien?

Darly Domvo: Oui, c'est tombé à un moment parfait pour moi. J'ai pu retrouver le groupe et prendre des repères sur le terrain. Plus de douleurs, plus d'appréhensions, je suis focalisé sur le jeu et l'esprit libéré. En plus cela s'est plutôt bien passé pour moi donc je suis satisfait.

Comment vit-on la blessure, la durée notamment car au départ vous ne saviez pas trop sa nature?

D.D: Mal au début mais après on relativise. Quand on est blessé un mois et demi, deux mois, c'est toujours dur. On se sent un petit peu à l'écart du groupe, mis de côté même si on est là tous les jours avec eux, qu'on bosse ensemble. Après, voir l'équipe gagner, cela donne encore plus envie de revenir. Cela met un peu plus de baume au cœur et c'est plus facile de revenir. Si l'équipe avait été un peu plus en difficulté, cela aurait été plus dur.

Il y a quand même eu le faux-pas d'Édimbourg (13-15)...

D.D: On s'est mis un peu de pression face à Édimbourg car on voulait être au niveau des titulaires. On était déçu après ce match. Mais on s'est bien repris contre les Welsh même si le début de match a été un peu difficile. On a réussi à les mettre en difficulté surtout sur des contres. C'est une équipe qui joue beaucoup au ballon donc lors des turnovers, ils étaient un petit peu désorganisés et cela nous a permis de passer le rideau et d'aller marquer quelques beaux essais. Cela fait du bien de marquer, c'était mon premier doublé depuis très longtemps. Mais au delà de ça, je suis vraiment très heureux d'avoir retrouvé des sensations au sein du groupe. Le doublé, c'était la cerise sur le gâteau.

Il va falloir enchaîner en Top 14. Contre le Stade Français, il manquera Sofiane Guitoune qui est blessé, contre Toulouse, "Met" Talebula sera en sélection avec les Fidji. Il y a la place pour un retour dans le groupe?

D.D: Oui. Il y aura une place à l'aile contre Toulouse, on va bosser cette semaine, on va discuter aussi avec le staff et les autres joueurs pour voir qui est le plus à même de jouer contre Toulouse. Mais avant, il faut continuer à bien s'entraîner, à revenir petit à petit.

" Mettre l'accent sur le combat à l'extérieur"

Cette saison, vous découvrez une vraie concurrence aux ailes et à l'arrière?

D.D: On se tire tous vers le haut. Il y a du monde à chaque poste. Si on se rate sur un week-end, on sait que le week-end suivant on ne peut plus y être. Chaque week-end est un challenge. Vu que les prestations ont été plutôt bonnes en Top 14, cela montre les chemin à suivre. J'essaye de prendre des trucs à Romain (Lonca), je m'inspire un peu de son jeu, de sa confiance et de sa sérénité. Après, de ce que font Blair (Connor), "Met" et Sofiane, on essaye chacun de prendre un peu des uns des autres. Pour les trois postes, c'est un peu pareil.

L'UBB cartonne à domicile mais a encore du mal à l'extérieur pour développer son jeu. Vous avez une explication?

D.D: C'est plus difficile hors de nos bases. Après on a vu qu'à La Rochelle (29-26), on a réussi à faire un bon match, à Toulon (13-18) aussi notamment. A l'extérieur, il faut que l'on base davantage notre jeu sur l'agressivité, être présent dans le combat pour pouvoir après mettre en place notre jeu et pas l'inverse. Il ne faut pas vouloir jouer d'entrée pour remarquer qu'on a déjà dix points dans la musette. C'est plutôt sur le plan du combat qu'il faut mettre l'accent à l'extérieur.

Surtout qu'au Stade français, vous avez toujours eu énormément de mal ces dernières années...

D.D: C'est vrai. Le Stade Français a une très bonne équipe, une grosse mêlée avec une très bonne ligne de trois-quarts. Ca va être à nous d'essayer de les contrer. On va bien les étudier cette semaine pour ne pas prendre une taule samedi.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×