Mathieu Ugalde a déjà joué avec l'équipe première de Bayonne, comme ici lors d'un match de Amlin Cup contre les London Wasps - 17 octobre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

"On a tous été mauvais, il y a tout à jeter..." - Le Top des déclas de la 3e journée du Top 14

"On a tous été mauvais, il y a tout à jeter"... Le Top des déclas

Par Fabien Pomiès via AFP
Dernière mise à jour Le 30/08/2014 à 23:03 -
Par Fabien Pomiès via AFP - Le 30/08/2014 à 23:03
La colère d'Ibanez et Ugalde, le fair-play de Novès, l'hommage de Gourdon ou l'inquiétude de Landreau... voici les petites phrases à retenir de la 3e journée du Top 14.

Damien Chouly (Clermont)

Battus sur le fil par les Montpelliérains (20-21), les Clermontois ont payé leurs imprécisions et surtout leur indiscipline, comme le souligne Damien Chouly, troisième ligne et capitaine de Clermont.

" Ça fait trois semaines qu'on le répète, mais trois semaines qu'on ne règle pas ce problème"

Fabien Galthié (Montpellier)

Le MHR a réalisé un joli coup en s'imposant en Auvergne pour la première fois de son histoire. Une victoire en partie psychologique selon le technicien héraultais.

" On s'est mis beaucoup trop de pression sur les deux premiers matches à la maison, et celui-là on l'a joué sans pression, pour essayer de voir si on avait du caractère"

Kevin Gourdon (La Rochelle)

Malgré un essai de Corey Flynn dans les dix premières minutes, les Rochelais ont réussi à réagir et s'offrir le scalp des Toulousains (37-25).

" Devant 15.000 personnes, c'est difficile quand tu prends un essai d'entrée de baisser la tête"
La joie de Fabien Galthié qui vient savourer avec ses joueurs - Clermont Montpellier - 29 août 2014
La joie de Fabien Galthié qui vient savourer avec ses joueurs - Clermont Montpellier - 29 août 2014 - Icon Sport

Guy Novès (Toulouse)

Du côté haut-garonnais, on se montre beau joueur à l'image du manager toulousain.

" Je n'ai pas été surpris par la ferveur rochelaise, leur envie de rivaliser, de vaincre et de 's'envoyer' comme ils l'ont fait durant tout le match"

Fabrice Landreau (Grenoble)

Cinq essais inscrits contre l'UBB et la victoire bonifiée (37-23) ? Pas suffisant pour que Fabrice Landreau cède à l'euphorie. Car le manager du FCG sait que la saison sera encore longue pour les siens.

" Je ne suis pas forcément rassuré d'avoir gagné ce premier match à domicile car il faut être lucide par rapport au niveau de la concurrence. On ne pourra être rassuré nulle part cette saison"

Raphaël Ibanez (Bordeaux-Bègles)

Du côté de l'UBB, par contre, on sait déjà les points noirs à gommer pour la suite.

" Il y a beaucoup à revoir dans de nombreux secteurs, la conquête en première mi-temps, la défense sur l'ensemble du match, notre jeu offensif, les ballons perdus au contact... On a du pain sur la planche"

Gonzalo Quesada (Stade français)

A l'issue de la défaite à Oyonnax, l'entraîneur parisien s'est montré un peu dubitatif sur les pénalités sifflées contre son équipe en mêlée.

" Oyonnax n'avait pas besoin d'aide pour gagner et je vous avoue qu'en mêlée, nous n'avons pas compris toutes les décisions et toutes les sanctions"

Christophe Urios (Oyonnax)

Contrairement à son homologue, c'est la satisfaction qui prime pour les Oyonnaxiens et leur coach.

" Le Stade français était une équipe difficile à jouer, une formation maître dans l'art de faire sortir ses adversaires de leur cohérence de jeu. Mais contrairement à l'an passé, nous n'avons pas été piégés"

Mathieu Ugalde (Bayonne)

Balayés à Castres, les Bayonnais sont clairement passés à côté de leur rencontre (30-6). Et pour le centre basque, cela aurait pu être encore pire.

" On a pris 30 points, on aurait pu en prendre 40 c'était pareil [...] On a tous été mauvais, il y a tout à jeter..."
 
 

commentaires


  • Internaute60000002333812006/09/2014 06:37

    @aupagazteak Bien sûr ! mais ça sera compliqué cette année avec en plus les 4 millions d'€ manquants avec le départ d'Aflellou, le recrutement réduit qui en a été la conséquence face aux grosses cylindrées du Top 14. J'ose croire encore et Bayonne en est la preuve que le Top 14 n'est pas réservé aux seuls clubs les plus riches. Si tel était le cas il y aurait lieu de s'interroger sur l'opportunité de la fusion avec le BO refusée à mon sens un peu vite par l'aviron.

  • fap02/09/2014 21:48

    Non non! J'ai vu le match, les 20 minutes de Plisson ont été assez catastrophiques. D'ailleurs Plisson rentre avec d'autres pour inverser la vapeur car l'écart n'était pas énorme.

  • aupagazteak01/09/2014 08:38

    t'es pour qui toi pour parler comme ca de bayonne?? tout les ans ils se maintiennent ca veut dire qu'il ont bien le niveau top 14 guignol