Icon Sport

"Nous mangeons des cailloux"... Le Top des déclas de la 12e journée Top 14 (Altrad, Urios, Azema)

"Nous mangeons des cailloux"... Le Top des déclas de la journée
Par Clément Mazella via AFP

Mis à jourLe 29/11/2014 à 23:47

Publiéle 29/11/2014 à 23:45

Mis à jourLe 29/11/2014 à 23:47

Publiéle 29/11/2014 à 23:45

Par Clément Mazella via AFP

Le sens de la formule d'Altrad, les regrets d'Azema, la nouvelle déception de Rolland ou la fierté de O'Connor... Les phrases marquantes de la 12e journée.

Franck Azema (manager de Clermont)

Clermont va regretter un bon moment sa mauvaise première période face à Toulon. Car il y avait la place de faire mieux. Beaucoup mieux.

" Il y avait bien mieux à faire quand on voit notre première mi-temps très moyenne. On tourne avec huit points de retard à la pause et c'est logique"

Sébastien Tillous-Borde (demi de mêlée de Toulon)

Le RCT veut continuer d'avancer, tout simplement...

" C'est bien de reprendre la tête du classement mais ce n'est pas une fin en soi"

Romain Sazy (troisième ligne de La Rochelle)

Dans le sillage de Kévin Gourdon, La Rochelle a échoué à quelques centimètres de la victoire dans les toutes dernières secondes.

" On a fait de bonnes choses, après on ne concrétise pas. Si on marque à la fin, on est les plus beaux"

Marvin O'Connor (ailier de Bayonne)

A défaut d'une première victoire à l'extérieur, les Bayonnais se satisferont pleinement du partage des points à La Rochelle.

" C'est une grande fierté pour le groupe car on n'avait encore rien ramené jusque-là si ce n'est deux points de bonus à Lyon et Paris"
Marvin O'Connor, l'ailier de Bayonne
Marvin O'Connor, l'ailier de Bayonne - Eurosport

Christophe Urios (manager d'Oyonnax)

La première période de l'UBB fut parfaite et logiquement récompensée de dix longueurs d'avance à la pause. La suite..

" Franchement, je nous voyais mal engagés, notamment en première mi-temps, nous avons manqué d'engagement. Ils nous faisaient tout"

Matthias Rolland (manager de Castres)

Le CO, finaliste l'an passé, est dernier du Top 14. Dur.

" On est déçu, abattu. On a subi presque tout le match, on a fait tout ce qu'il ne fallait pas faire"

Mohed Altrad (président de Montpellier)

Le sens de la formule pour l'homme fort du MHR qui n'en finit plus de perdre.

" Nous mangeons des cailloux... Il faut travailler, nous allons y arriver, je ne suis pas inquiet"
0 commentaire
Vous lisez :