Zac Guildford pris dans la tenaille de Montpellier - 29 août 2014 - Icon Sport
 
Top 14

ASMCA-MHR (20-21), l'antisèche - Face à la défense inversée, Clermont est resté sans solution

Face à la défense inversée, Clermont est resté sans solution

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/08/2014 à 00:14 -
Par Fabien Pomiès - Le 30/08/2014 à 00:14
Pris dans l'étau, les Clermontois n'ont pas réussi à développer leur jeu habituel face à des Montpelliérains intelligents (20-21). Notre antisèche.
 

Le jeu : Une défense inversée parfaite au MHR

On connaît la réputation de l'équipe de Clermont, notamment lorsqu'elle joue à domicile dans son antre de Michelin, qualifiée souvent de forteresse imprenable. Sous "l'ère Cotter", bien des formations sont venues se casser les dents sur cette pelouse. Pourtant, cette saison, il n'aura fallu attendre que la deuxième rencontre en Auvergne pour voir les Jaunards tomber les armes à la main. Bien loin de se présenter en victimes expiatoires, les Héraultais de Fabien Galthié comptaient bien s'imposer. Et pour cela, ils avaient un plan redoutable  : la défense inversée.

Pratiquée de façon approximative, cette manière de défendre peut causer de sérieux dégâts. Mais lorsqu'elle est exécutée de manière aussi intelligente que l'on fait les Montpelliérains ce vendredi, elle s'avère être un atout extraordinaire. Longtemps, les Clermontois sont restés sans solution offensive, eux qui brillent souvent dans ce secteur. Pour preuve, l'essai inscrit par Lee est consécutif à un ballon porté. Solides en conquête et portés par un François Trinh-Duc toujours aussi inspirés, les Héraultais ont réussi un bel exploit.

Les joueurs: Trinh-Duc en forme internationale, Fofana-Davies muselés

Avant la rencontre, on attendait beaucoup de la première association au centre du duo Fofana-Davies côté clermontois. Bien muselés par leurs adversaires, ils n'ont pas eu énormément d'opportunités de s'exprimer offensivement. Le Français a essayé deux-trois fois d'initier des mouvements, son compère gallois s'est fait quant à lui trop discret. Pour la charnière Parra-James, pas grand chose à se reprocher tant la victoire est passée proche. Mais impossible de passer sous silence les deux échecs face aux poteaux de l'Australien (1 pénalité, 1 transformation) sans parler de son dernier coup de pied direct en touche lourd de conséquence (voir Le tournant qui n'a pas eu lieu). Bousculé en début de match lors des mêlées fermées (2 fois pénalisé), le pilier Zirakashvili s'est repris ensuite. Son compère gaucher, Domingo, a semblé particulièrement en jambes, grattant deux ballons et assez disponible dans le jeu courant.

A Montpellier, l'homme de la rencontre se nomme Trinh-Duc sans contestation possible. Après deux pénalités ratées de Paillaugue, c'est lui qui a pris les choses en main, claquant deux drops magistraux dans des moments cruciaux et offrant la victoire à son équipe en toute fin de match. Dix-huit points et une copie de bonne facture, il a prouvé sa bonne forme à quelques semaines de l'annonce du groupe XV de France par le sélectionneur Saint-André. Belle prestation également de l'ailier Fall, si efficace en défense pour couper les extérieurs. S'il n'a pas encore le rendement de Tulou, Mowen a tout de même été intéressant pour sa première titularisation avec le MHR.

Benoît Paillaugue a été remplacé par François Trinh-Duc dans les tentatives face aux poteaux
Benoît Paillaugue a été remplacé par François Trinh-Duc dans les tentatives face aux poteaux - Icon Sport

La stat: 1

Gagner au Michelin, c'est assez rare. Mais pour le MHR, c'est même historique puisque les Héraultais n'avaient tout simplement jamais réussi cette performance depuis la création du club. Voilà chose faite.

Le tournant qui n'a pas eu lieu: Et James ne trouve pas la touche...

Mis en difficulté par les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo, les Auvergnats sont apparus fébriles à l'heure de jeu. En supériorité numérique, ils ont choisi deux fois de tenter la pénalité alors qu'ils étaient proches de l'en-but du MHR. Mais une action aurait pu (dû ?) conduire à une fin de rencontre très différente. A une minute du terme, James obtient une pénalité au milieu du terrain. Cherchant à éloigner au maximum le ballon du camp auvergnat, son ballon n'est pas assez croisé et finit en ballon mort. Le jeu reprend donc au centre du terrain et Montpellier obtient même la pénalité de la gagne en bousculant la mêlée clermontoise. Et on connaît la fin de l'histoire...

La décla: Chouly (Clermont)

" On a manqué de maîtrise et d'application [...] Maintenant, il va falloir aller chercher les points ailleurs"

Le film du match

Thomas Domingo essaye de défier la défense de Montpellier - 29 août 2014
Thomas Domingo essaye de défier la défense de Montpellier - 29 août 2014 - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×