Nigel Hunt et les Grenoblois - 16 août 2014 - Icon Sport
 
Top 14

3e journée Top 14 - Avec ou sans manière, Grenoble veut triompher face à l'UBB

Avec ou sans manière, Grenoble veut triompher face à l'UBB

Par Laurent GENIN
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/08/2014 à 12:10 -
Par Laurent GENIN - Le 28/08/2014 à 12:10
Après deux bons matchs en termes de contenu offensif à Clermont et Montpellier pour deux points récoltés "seulement", le FCG ne pense qu’à une chose lors de la réception samedi de Bordeaux : la victoire, qui fuit le club isérois en Top 14 depuis février, peu importe la manière.
 

Le 14 février 2014. Grenoble n’a plus remporté un match de Top 14 depuis cette date, qui correspondait à la venue de Clermont au Stade des Alpes (16-13). Soit neuf matchs sans victoire (huit défaites et un nul). Certes l’intersaison est passée par là, l’effectif grenoblois a été sensiblement modifié et le FCG a réussi deux bonnes performances à Clermont (26-30) et à Montpellier (17-20), où il méritait sans doute mieux, pour l’ouverture de cette saison. Mais ça fait tout de même long. Fabrice Landreau, directeur sportif du FCG, voit les choses sous un angle différent. "Pour nous, notre première victoire on l’a obtenue contre les Harlequins", explique-t-il. Cette mauvaise série a donc déjà été cassée avec ce succès en fin de préparation contre les Anglais (31-10) considère Landreau.

Reste que la victoire est très importante pour le FCG, samedi, à l’occasion de la venue au Stade des Alpes de l’Union Bordeaux-Bègles. Le directeur sportif du FCG ne dit pas autre chose et peu importe la manière. "On est à la recherche de notre première victoire. Il ne faudra pas se griser, surtout ne pas écouter ce que l’on dit sur nous et essayer d’améliorer notre conquête qui a été fatale contre Montpellier. Le plus important, c’est la victoire, on n’est pas en patinage artistique, on se moque de la note artistique. Ce qu’on veut c’est être efficace. Si on peut gagner le match avec trois ballons portés comme contre Perpignan l’an dernier, moi ça me va". Le message est clair. "On a ramené deux points, c’est vrai que c’est un peu frustrant, on aurait aimé en ramener plus. Aujourd’hui, on est dans une bonne dynamique, il ne faut pas rompre tout ça et continuer à aller de l’avant et rester dans les clous", complète le talonneur Arnaud Héguy.

" Fabrice Landreau: On joue une équipe qui va postuler aux phases finales."

Les Isérois se méfient de leurs hôtes girondins, déjà huit points au compteur en deux réceptions. "Ça fait deux ans que Bordeaux propose beaucoup de jeu. Les Bordelais se sont encore renforcés cette année, ils ont un très bel effectif. Il y a un gros défi qui nous attend", prévient Héguy. "Ils sont sur la continuité d’un groupe qui se connaît très bien", prolonge Landreau. "Ils font un très bon début de saison. Ils viennent de battre une équipe du Racing en confiance (30-21). On joue une équipe qui va postuler aux phases finales, à nous d’être à la hauteur." Le pilier Alexandre Dardet, 21 ans, s’attend à une "grosse mêlée de Bordeaux". Il se rend compte de l’exigence du Top 14 après ses deux premières titularisations en championnat. "Je m’aperçois qu’il faut que je travaille encore beaucoup parce que la mêlée, c’est vraiment dure. Le niveau en Top 14 est élevé, il faut une grosse condition physique. Il faut travailler, travailler, tout le temps, tout le temps", martèle-t-il, lui qui a eu pour vis-à-vis Nicolas Mas la semaine passée. Dardet se réjouit de pouvoir fouler la pelouse du Stade des Alpes contre l’UBB. "J’adore jouer au Stade des Alpes. L’ambiance est vraiment super", dit-il enthousiaste.

Pour assurer son maintien le plus vite possible, l’objectif du FCG, de nombreuses victoires à domicile sont nécessaires. Mais pour Fabrice Landreau, rester intraitable toute la saison à la maison relève presque de l’impossible, y compris pour les grosses cylindrées du championnat. "Aucune équipe n’est certaine de rester invaincue à domicile. Les saisons sont tellement longues, les gros clubs vont devoir composer avec les internationaux, les temps de jeu, la double compétition coupe d’Europe-championnat, il y aura forcément des passages à vide dans la saison. Ce qu’il faut, c’est marquer plus de points que ses concurrents." Au Stade des Alpes, où ils joueront tous leurs matches de Top 14 cette saison, les Grenoblois chercheront à en récolter quatre contre l’UBB.

Le Grenoblois Arnaud Heguy s'apprête à effectuer un lancer en touche lors d'un entraînement au stade Lesdiguières - 26 août 2014
Le Grenoblois Arnaud Heguy s'apprête à effectuer un lancer en touche lors d'un entraînement au stade Lesdiguières - 26 août 2014 - Rugbyrama
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×