La joie des Montpelliérains qui sont allés l'emporter à Clermont - 29 août 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

3e journée Top 14, ASM-MHR (20-21) - Montpellier a prouvé que le Michelin n'était plus imprenable

Montpellier a prouvé que le Michelin n'était plus imprenable

Par Nicolas Sbarra
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/09/2014 à 13:01 -
Par Nicolas Sbarra - Le 04/09/2014 à 13:01
Grâce à une pénalité tardive de Trinh-Duc, les Montpelliérains ont fait tomber les Clermontois dans leur antre du Michelin (20-21). Gros coup du MHR.
 

C’est historique. Pour la première fois, Montpellier a réussi à s’imposer sur le terrain de Clermont vendredi soir (20-21). François Trinh-Duc, auteur de 18 points, a donné la victoire aux siens sur une pénalité à la dernière minute. L’ASM n’a pas réussi à se mettre à l’abri en fin de match, après un mano-a-mano fruit d’une grande indiscipline. Les Auvergnats ont manqué de maîtrise face à une défense agressive et perdent une première fois lors de cette troisième journée de Top 14. Marcel Michelin n’est vraiment plus une forteresse imprenable.

Après deux matchs peu convaincants et un jeu peu huilé, le MHR s’est recentré autour d’une défense haute, coupant régulièrement les extérieurs. Malgré la possession du ballon, les Clermontois n’ont pas vraiment réussi à faire la différence. Un match fermé, un jeu brouillon et des fautes trop nombreuses pour voir une orgie de jeu. L’ASM a tout de même pris le dessus avant la pause (8-6). Dans un premier temps malmenée, la mêlée des Jaunards a obtenu une pénalité transformée en essai sur un maul qui a symbolisé leur domination physique (37e). Fritz Lee a été récompensé de son activité.

Trinh-Duc à 100%

Clermont a bien négocié son infériorité numérique lors du carton jaune dont a écopé Nick Abendanon (25e). Cela n’a pas été le cas de Montpellier lorsque Nicolas Mas a été sanctionné à son tour (59e). Trinh-Duc avait alors fait passer les siens devant grâce à un drop et une pénalité, en prenant le relais d’un Benoît Paillaugue en échec. Brock James a aussi manqué des jeux au pied mais a pu redonner l’avantage aux Auvergnats à 15 contre 14. A moins de 10 minutes du terme, il a même porté l’écart à quatre points mais c’était sans compter sur le sans-faute de son homologue montpelliérain, auteur de quatre pénalités et deux drops.

Le point de bonus défensif obtenu par les coéquipiers d’un Jonathan Davies peu en réussite a un goût bien amer. Pas autant que lors du barrage de la saison passée perdu contre Castres, mais suffisant pour faire apparaître des doutes. Leur jeu est moins flamboyant, potentiellement plus pragmatique, mais c’est Montpellier qui a été plus efficace à ce jeu-là. En plus, se profile un nouveau rendez-vous à domicile, contre le Racing. Les Héraultais, qui vont recevoir Castres dans une semaine, sont davantage sur une pente ascendante. La recrue australienne Ben Mowen, qui a effectué des débuts discrets mais de bonne facture, devrait suivre le même chemin.

Le film du match

Wesley Fofana - Clermont Montpellier - 29 août 2014
Wesley Fofana - Clermont Montpellier - 29 août 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • tmarco01/09/2014 20:31

    Plus il y a de monde,plus il y a de chance pr qu il y es des siffleurs et com a l ASM le stade es pleins tous les weeks

  • Spinach01/09/2014 17:10

    Je ne sais pas si c'est ça le tournant mais une chose est sûre, la saison s'annonce nettement plus difficile que d'habitude pour l'ASM. Au final, ce n'est peut-être pas plus mal...

  • Spinach01/09/2014 16:56

    ça arrive... On a perdu contre Castres en barrage pour mémoire et on n'est pas passé loin de perdre contre Grenoble. L'ASM a perdu Vern et quelques joueurs importants. Maintenant il va falloir travailler pour essayer de finir dans les six. C'est pas gagné mais il y encore un sacré effectif... Et sinon oui : une saison, c'est toujours long.