Florian Cazenave - Perpignan - 13 avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14 > - Perpignan

Perpignan - Malgré la perte d’un œil, Florian Cazenave peut désormais rejouer

Malgré la perte d’un œil, Cazenave peut désormais rejouer

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/04/2014 à 13:54 -
Par Clément Mazella - Le 29/04/2014 à 13:54
Le demi de mêlée de Perpignan, Florian Cazenave, a été déclaré apte à jouer au rugby, neuf mois après la perte de l’œil gauche. Son envie est toujours intacte.

"Je viens d’être déclaré apte à jouer". Une victoire majuscule pour Florian Cazenave après des mois de galère. Le demi de mêlée de Perpignan a mené un combat âpre et difficile après une tragique journée de juillet 2013. Un accident domestique lui a fait perdre son acuité de l’œil gauche. Opéré d’urgence, la carrière de Cazenave était en suspens. L’Usap avait communiqué sur une "indisponibilité de plusieurs mois". Sans réellement s’avancer. Mais l’abnégation du joueur a pris le dessus sur ce coup du sort terrible. "C’est ma première bonne nouvelle depuis huit mois, jubile Cazenave dans les colonnes de L’Equipe. Je suis allé chercher le courrier à La Poste. Je me suis enfermé dans ma voiture pour le lire. Quand j’ai compris que c’était positif, je me suis effondré".

"J’appréhende le ballon comme quand j’avais deux yeux"

Aujourd’hui, le joueur de 24 ans a retrouvé son autonomie visuelle. "J’ai récupéré la profondeur (la 3D), mes réflexes et j’appréhende le ballon comme quand j’avais deux yeux. Mon œil droit compense complètement l’absence de vision du gauche", détaille Cazenave. Avant de souligner: "Si je devais rejouer demain, je m’en sentirais tout à fait capable". Sauf que pour cela, il faut le feu vert de la médecine du travail. Ce qui n’a pas été le cas dans un premier temps. Fin janvier, elle le déclarait "inapte". "Je m’accrochais à des mots du médecin ou à des intonations de voix que je pensais positives. Mais j’ai été déclaré inapte". Cazenave décidait alors de faire appel. Pour une issue bien plus favorable. "Bien sûr, cette décision inclut des conditions, rien n’est encore fait", tempère le Catalan.

Demande de licence auprès de la FFR

Cette victoire a permis à Florian Cazenave de récupérer son contrat de joueur professionnel à l’Usap. Il a fait, avec le soutien de son club, une demande de licence auprès de la FFR. Désormais, le demi de mêlée reste pendu à la décision de la Fédération. "Avec Perpignan, nous parlons de mon avenir mais nous vivons aussi au jour le jour, comme je ne sais pas combien de temps va prendre la Fédération pour valider ou non ma demande", détaille Cazenave dans l’Equipe. La FFR devra également répondre à sa demande d’évoluer avec des lunettes de protection. Certes, le combat n’est pas encore fini. Mais pour Cazenave, le jeu en vaut bien la chandelle. "Je m’accroche. Le rugby, c’est toute ma vie et je fais tout pour pouvoir continuer de jouer. […] Si je n’étais plus capable de jouer au rugby, je ne me battrais pas comme ça".

Florian Cazenave - 26.04.2013 - Perpignan  Stade Francais - 12Finale de Challenge Europeen 2013
Florian Cazenave - 26.04.2013 - Perpignan Stade Francais - 12Finale de Challenge Europeen 2013 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • jema6601/05/2014 23:17

    courage florian ,on a besoin de toi reviens vite en bonne sante c est primordial , on doit reconstruire

  • Evelyne8301/05/2014 20:12

    Respect, c'est super! Je lui souhaite une bonne continuation.👌

  • Yves Dagonneau01/05/2014 00:48

    Bravo et courage, ça va le faire...respect...