Top 14 • 8e Journée
ArbArbitre Sébastien ClouteStade Pierre-Antoine • samedi 28 septembre 2013 • 18:30

Match Castres Olympique - Racing Métro 92, en direct

commentaires

Équipes

Stats

Players Comparison

Classements

Tableau

Classements

Classements

Pas de commentaire pour cet événement
    
30
Commentaires par Thomas GOURDINThomas GOURDIN
20:20 

Merci de nous avoir suivi en direct, et à bientôt sur notre site !

20:19 

C'est ainsi que s'achève ce duel de haute lutte entre Castres et le Racing-Metro. Un peu plus réaliste que son adversaire, et pouvant compter sur des arrières entreprenants, le CO prend le dessus face à l'équipe de ses anciens entraîneurs, Laurent Labit et Laurent Travers. En face, malgré une efficacité redoutable au contest, le Racing n'est jamais parvenu a prendre les devants au score.

80e+2

Le Roux est sanctionné pour avoir malmené un adversaire. Il écope d'un carton jaune... et le ballon revient aux Castrais !

80e+1 

Et du coup, Claassen fait son retour après avoir purgé son carton jaune.

80e+1 

Bonnefond échappe la balle alors que la sirène retentit. Le Racing récupère une balle de match, et même une pénalité alors que les esprits s'échauffent encore. On va la jouer ! C'est pas fini !

80e 

Sexton joue un renvoi court, mais c'est un castrais qui capte le ballon.

79e

Et ca passe pour Kockott, pourtant excentré ! Sans doute le coup de pie dde la gagne pour le CO. 19-15.

78e 

Et le CO récupère même une pénalité. Kockott va s'élancer. Histoire de renvoyer le Racing à plus d'une pénalité, mais aussi de gagner de précisues secondes.

77e 

En couverture, Lapeyre choisit de taper en touche. Peut-être pas la meilleure solution alors que son équipe a besoin du ballon...

77e 

Les Castrais conservent péniblement le ballon, alors que la défense du Racing se montre très agressive pour gêner la moindre passe.

76e

Qovu remplace Cronje au racing.

76e 

Depusi quelques minutes, chaque contact donne lieu à un accrochage. Cette fois, entre Cabannes et Lapeyre, qui venait d'être propulsé en touche.

75e 

En-avant de Bornman sous une chandelle de Kockott. Mêlée à veni pour les Racingmen, qui ont cependant 70 mètres à remonter.

73e 

Les Castrais s'en sortent en récupérant une pénalité. Ils ramènent le jeu sur la ligne médiane. Mais quel suspense en cette fin de rencontre !

72e 

Kockott dégage et trouve une superbe touche. Mais le début de l'action avait débuté hors des 22 mètres... Et c'est donc une touche directe ! Lancer dangereux à venir pour le Racing.

71e 

Petite précipitation du Racing qui se débarasse un peu du ballon au pied. Mais les Franciliens vont mettre la pression sur l'alignement castrais, à 22 mètres de la ligne adverse.

70e

Carton jaune contre Antonie Claassen, coupable d'un coup de poiung sur Sexton. C'est d'ailleurs ce geste qui a entraîné l'échaufourrée.. M. Clouté a suivui les recommandations de son juge de ligne. Castres av finir à 14 !

70e 

Les esprits s'échauffent après un affrontement au sol entre Claassen, Bonnefond, Sexton et Andreu.

69e 

Drop manqué de Talès ! L'ouvreur déclenche un drop inattendu de plus de 40 mètres. Ca ne passe pas, mais l'arbitre revient à une faute du Racing.

68e 

Bras cassé contre les Franciliens qui ont anticipé l'entrée en mêlée. Castres repart avec Claassen, qui essaie de mobiliser ses troupeS.

67e 

Le public de Pierre-Antoine gronde. Il réclamait un maul écroulé par le Racing, mais M. Clouté signale un en-avant castrais.

66e

A 25 mètres face aux perches, l'ouvreur irlandais ne tremble pas. 16-15. Le Racing est plus que jamais dans la course !

65e 

La mêlée castraise est pénalisée ! Ce qui signifie que Sexton va avoir une possibilité de ramener son équipe à 1 point.

64e

Coetzee remplace Forrestier à Castres.

64e 

Le match a regagné un peu en intensité. Voilà les Racingmen à l'offensive, mais Le Roux commet l'en-avant devant Mach alors que les Ciel et Blanc approchaient des 22 mètres tarnais.

63e

Mujati remplace Ducalcon au Racing, qui n'a plus que Descons et Qovu sur le banc.

63e 

Les Castrais viennent gêner la sortie de mêlée francilienne et récupèrent le ballon. Les lignes arrières se proposent rapidement au soutien. Notamment Talès, qui tente de passer les bras avant de transmettre mais est pris. Et au sol, sur les "22" adverses, les Castrais se font pénaliser.

61e

Encore une fois, la distance y est. Mais encore une fois aussi, Kockott voit sa tentative passer à gauche. Toujours 16-12.

60e 

Le Racing-Metro se met à la suite de la touche. Kockott va tenter une deuxième pénalité lointaine. Il est à 50 mètres,légèrement à gauche des poteaux.

59e 

Chavancy tente d'alerter Vakatawa au pied. Le ballon sort directement en touche. Le lancer de Mach s'effectuera donc au niveau de la ligne médiane.

58e

Metz remplace Ghezal au Racing, qui multiplie les remplacements depuis quelques minutes.

58e 

Garvey fait encore étalage de ses appuis. Sous la pression d'Andreu et Lapeyre à la retombée d'une chandelle, l'ailier castrais élimine ses deux adversaires.

57e 

Andreu a des jambes. Il profite d'une pénalité contre la mêlée castraise pour joeur vite. Mais l'action ne donne rien.

56e

Et Andreu se fait soigner. Il saigne du nez après avoir pris un coup de tête de son partenaire Lapeyre.

56e

Dumoulin cède sa place à Estebanez au Racing.

56e 

Alors que Sexton et les Racingmen tentent de repartir à la main, Lapeyre ne parvient à capter le ballon. En-avant.

55e 

Le CO tente de remettre du rythme, mais la passe de Bonnefond finit directement en touche alors que Garvey et Martial se proposaient.

54e

Ben Arous, Szarzewski et Le Roux remplacent Khinchagishvili, Lacombe et Lauret au Racing-Metro.

54e

De plus de 55 mètres, Kockott s'élance pour tenter cette pénalité... mais échoue. La distance y était largement, mais le ballon passe à gauche des perches.

53e 

Lazar et le pack castrais se reprennent. L'effort des deux équipes est tel qu'aucun talonneur n'a pu talonner le ballon. Et au final, M. Clouté pénalise le Racing qui s'est écroulé.

52e 

Mésentente en touche sans conséquence pour le Racing. Caballero ne parvient à contrôler le ballon. En-avant. Et nouvelle mêlée à suivre. Les affrontements entre packs se multiplient depuis la reprise. Et le rythme du match est donc quelque peu retombé.

51e 

L'entrant Lazar souffre, et Claassen se retrouve sous pression. Talès peut tout de même trouver une touche sur ses 40 mètres.

50e

Lazar remplace Peikrishvili à Castres.

50e 

Après deux sorties de balles rapides, les Racingmen se retrouvent à 30 mètres de la ligne castraise, mais une incompréhension entre Machenaud et ses arrières coupe la dynamique. On repart avec les avants, mais Khinchagishvili commet l'en-avant au contact.

49e 

Le CO est pénalisé pour avoir tourné volontairement la mêlée. Le Racing et Sexton ramènent le jeu dans le camp tarnais.

48e 

Gêné efficacement par la défense du Racing, Kockott cafouille la sortie de balle du regroupement et commet l'en-avant.

47e 

Pas de temps port dans cette partie. Le CO est de retour sur les 22 mètres franciliens. Lancer en touche à suivre pour Mach.

45e

Et ça passe pour Sexton, pourtant placé dans le coin droit. 16-12.

44e 

Et le CO est pénalisé. Sexton va tenter de réduite l'écart au tableau d'affichage. Ronan O'Gara, désormais chargé du jeu au pied dans le staff du Racing, vient à côté de son ouvreur pour l'aider à se préparer.

44e 

En-avant de Vakatawa sous le renvoi, qui ne profite pas aux Castrais.

43e

Le drop de Talès ! En position idéale, l'ouvreur tarnais claque le drop. Son premier de la saison. 16-9.

42e 

Lamerat est très entrepeunant. Le centre attaque régulièrement la ligne pour créer des points de fixation. Le CO est en position sur les "22" adverses.

41e 

En-avant francilien. La première mêlée de cette seconde mi-temps se profile.

41e

Dulin, toujours souffrant du genou, a cédé sa place à Bonnefond.

19:31

C'est reparti ! Talès donne le coup d'envoi de cette seconde période.

19:30 

Les joueurs reviennent sur la pelouse.

19:17 

C'est donc la pause sur ce score serré de 13-9 en faveur de Castres. Cette rencontre entre le champion de France en titre et un prétendant assumé au Bouclier de Brennus tient toutes ses promesses. D'une rare intensité et marquée par des vélléités de jeu, cette partie garde tout son suspense !

40e+1 

Le pack tarnais tient. Et Talès dégage en touche pour forcer la mi-temps.

40e 

La sirène retentit, mais on va jouer cette dernière mêlée, à dix mètres de la ligne castraise. Introduction Kockott.

39e

ESSAI REFUSE à Marc Andreu !! Conje puis Lauret font la différence plein axe et entrent dans les 22 mètres castrais. Le ballon est vite ejecté pour Sexton qui passe sur le pas. On saute ensuite les deux centres pour alerter Andreu sur son aile, qui file dans l'en-but. Essai refusé à la vidéo, M. Clouté estimant que la dernière passe était en-avant. Les Racingmen restent sceptiques sur cette décision.

38e 

A défaut d'être irréprochable au plaquage, la défense francilienne est d'une efficacité redoutable au contest. Elle a déjà récupéré quatre ou cinq ballons à l'arrachage ou au grattage.

36e

En position très difficile, à plus de 40 mètres dans le coin droit, Sexton poursuit son sans-faut à l'extérieur cette saison. L'ouvreur irlandais en est à 10/10. Et il ramène son équipe à 13-9.

35e 

Battut est de retour après avoir purgé sa suspension de 10 minutes, tandis que Sexton est déjà en position pour tenter une nouvelle pénalité, Claassen ayant été sanctionné pour avoir gardé le ballon aus ol.

34e

Lapeyre a répondu correctement aux questions des médecins. Il est autorisé à reprendre le match. Estebanez ressort.

33e

Et Sexton ajuste cette pénalité légèrement excentrée sur la gauche. 13-6.

32e 

Et pénalité sifflée contre le CO. Kockott était venu au contest, mais il n'a pas pu sortir et est tombé par dessus le ballon.

31e 

Pourtant en infériorité numérique, le Racing parvient à combiner, grâce à Sexton et Estebanez notamment, et se retrouve sur les 22 mètres tarnais.

29e 

Garvey a été l'un des Castrais les plus dangereux depuis le début du match. Il est récompensé par cet essai.

29e

Kockott transforme. 13-3 pour le CO.

28e

ESSAI DE MARCEL GARVEY POUR CASTRES !! Sanction immédiate pour le Racing après cette perte de balle dans le camp adverse ! Le jeu part très vite au large où Garvey, qui a Dulin sur son extérieur, préfère taper à suivre et surprend Estebanez. Andreu semble arriver le premier sur le ballon devant son en-but, mais il est trompé par les rebonds et voir Garvey tendre la jambe pour prolonger au pied puis plonger sur le cuir pour aplatir.

27e 

Première touche sans Battut pour le Racing... et premier ballon perdu. Bon contre de Gray.

26e

Pendant ce temps, Kockott ajuste la pénalité. 6-3.

26e

Protocole comotion pour Benjamin Lapeyre. En plongeant pour plaquer Kockott, il a pris le pied du demi de mêlée dans la tête et est resté sonné. Estebanez entre.

25e

Et carton jaune pour le troisième ligne francilien.

25e

Kockott ! Le demi de mêlée castrais joue vite une pénalité et se fait la belle. Il se défait de Lapeyre et part en travers mais il est finalement pris. Battut plonge sur dans le regroupement alors que la défense était en retard.

24e 

Série de turnovers au milieu du terrain. Sexton alerte Chavancy d'une passe au pied, mais Dulin est le plus prompt. En revanche, l'arrière se fait arracher le ballon par Lapeyre et le Racing renverse le jeu. Mais une imprécision permet à Forrestier d'être le premier sur le ballon et de prolonger au pied. Le ballon sort dans les 22 mètres adverses.

22e

Nouvelle banderille du CO, qui profite des plaquages manqués par la défense adverse. Talès se montre habile pour combiner avec Garvey et entrer dans les 22 mètres. Les Castrais passent par le sol et Kockott ouvre vers Bornman puis Lamerat qui attachent la ligne. Le ballon est gratté au sol par les Ciel et Blanc... qui repartent en contre. Quelle intensité !

20e 

Ballon volé par l'alignement francilien... Mais un en-avant de Machenaud vient rapidement interrompre l'offensive.

19e 

Le ballon ne sort pas. Il attérit dans les bras de Lapeyre qui joue à son tour au pied... Le ballon sort directement. La touche pour Castres sera donc dans le camp adverse.

18e 

La mêlée castraise souffre encore dans ses 22 mètres, mais cetet fosi le ballon est sorti pour Lamerat qui attaque la ligne. Le CO veut se dégager au pied.

17e 

Enorme poussée francilienne sur introduction castraise. Le Racing-Metro récupère une pénalité. Sexton en profite pour ramener le jeu au delà de la ligne médiane.

16e 

Les Géorgiens Khinchagishvili et Peikrichvili nous offrent un beau duel en mêlée depuis le début de la partie. M. Clouté peine d'ailleurs à calmer les ardeurs des deux piliers.

15e 

A la sortie de la mêlée, Machenaud adresse un petit coup de pied rasant vers Vakatawa. l'ailier avait du champ, mais il s'emmêle au moment de ramasser le ballon.

14e 

Les arrières castrais ont des forumis dans les jambes. Et notamment Garvey, qui fait la différence sur chacune de ses prives de balle. Mais cette fois, il commet l'en-avant en arrivant sur les "22" franciliens.

12e

Touché au genou gauche il y a quelques minutes, Brice Dulin semble toujours souffrir... Il se fait poser un bandage.

11e

Et ça passe pour le demi de mêlée castrais, qui égalise. 3-3.

10e 

Les Castrais récupèrent une ménalité suite à la mêlée. Kockott se prépare.

9e 

Le coentraîneur castrais David Darricarrère ne décolère pas sur le banc.

9e

Au tour des Castrais d'affoler la défense adverse ! Claassen, Garvey et Cabannes combinent à la relance, et tout le collectif tarnais s'emballe. Talès allonge la passe, le cuir attérit sur l'aile opposée où Martial fait la différence et trouve Lamerat qui remet intérieur à Mach, mais le taonneur ne peut capter le ballon. M. Clouté signale un en-avant de Mach, mais les images montrent que c'est le défenseur Chavancy qui tape volontairement dans le ballon en-avant et gêne ainsi Mach.

7e 

Après une belle séquence castraise, Sexton vient arracher le ballon dans les mains de Dulin.

6e 

Le premier véritable affrontement n'a pas vraiment eu lieu : la mêlée s'est écroulée à deux reprises. M. Clouté sanctionne Khinchagishvili. Pénalité pour le CO qui ramène le jeu au delà de la ligne médiane.

5e

Le martch est parti sur un rythme très élevé. Alors que Ghezal se fait soigner, tout le monde peut souffler une première fois. Le jeu reprtira sur une mêlée, à l'avantage des Franciliens à 30 mètres de la ligne tarnaise.

4e 

L'alignement castrais est au rendez-vous, et le CO peut se dégager. Mais le Racing-Metro va récupérer un bon lancer près des 22 mètres adverses.

4e 

Sexton trouve une superbe touche juste devant l'en-but castrais.

3e

Le drop de Lapreyre ! Quel coup de botte de l'arrière du Racing, qui réccupère le dégagement castrais et tente un drop de plus de 50 mètres. Moment de flottement dans le stade quand l'arbitre signale que le ballon est bien passé entre les perches ! 0-3.

2e 

En-avant francilien. M. Clouté laisse l'avantage et les Castrais tentent de relancer par Lamérat, avant de dégager au pied.

2e 

Première alerte dans la défense castraise ! Le jeu part au large où Sexton feinte la passe et s'infiltre sur l'aile. La défense peut se replier.

1re 

Claassen est à la réception, et passe par le sol. Kockott peut dégager son camp. Le ballon reste dans l'ère de jeu et Lapeyre part à la relance.

18:30

Et c'est parti ! Sexton donne le coup d'envoi pour le Racing-Metro.

18:29 

Et les voilà sur la pelouse de Pierre-Antoine.

18:28 

Les joueurs sont dans le couloir, prêts à faire leur entrée...

---------- 

Et en début d'après midi, le promu Oyonnax s'est offert le champion d'Europe toulonnais (25-22).

---------- 

Hier, en ouverture de cette 8e journée, le Stade français a pris le meilleur sur Montpellier (18-11).

----------

Cette semaine, Ibrahim Diarra a rendu un bel hommage à ses anciens entraîneurs Laurent Travers et Laurent Labit, qu'il a connu à Montauban puis à Castres. "Ils ont donné un coup de fouet à ma carrière", a assuré le troisième ligne castrais.

----------

A noter que c'est Sébastien Cloute qui sera l'arbitre principal de cette rencontre.

---------- 

La composition du Racing-Metro : Lapeyre ; Vakatawa, Chavancy (cap), Dumoulin, Andreu ; (o) Sexton, (m) Machenaud ; Battut, Cronje, Lauret ; Metz, Ghezal ; Ducalcon, Lacombe, Khinchagishvili. Remplaçants : Szarzewski, Ben Arous, Qovu, Metz, Le Roux, Descons, Estebanez, Mujati.

---------- 

Marc Andreu est l'autre revenant à Pierre-Antoine aujourd'hui. L'ailier international, lui aussi champion de France avec le CO l'an dernier, sera titulaire à l'aile du Racing-Metro. Le club francilien sera en revanche privé de Fall et Planté, tandis que Lydiate et Matadigo sont laissés au repos.

Marc Andreu - toulon racing metro - 16 aout 2013
---------- 

La composition de Castres : Dulin ; Martial, Cabannes, Lamerat, Garvey ; (o) Talès, (m) Kockott ; Caballero, Claassen, Bornman ; Gray, Samson ; Peikrishvili, Mach, Forestier. Remplaçants : Bonello, Lazar, Desroche, Wannenburg, Tomas, Baï, Bonnefond, Coetzee.

---------- 

Le CO a procédé à dix changements par rapport au XV qui a débuté à Toulouse. La première ligne a été entièrement remplacée, tandis que Garvey et Martial récupèrent leur place aux ailes.

----------

A l'issue de la défaite à Toulouse, le demi de mêlée castrais Julien Tomas reconnaissait tout de même quelques faiblesses à son équipe. Outre l'indiscipline, il estimait que lui et ses coéquipiers sont "impatients dans les moments décisifs".

---------- 

Un constat appuyé par le trois-quarts centre international Fabrice Estebanez, qui estime que le CO est "difficile à manoeuvrer".

---------- 

Les Racingmen se montrent cependant prudents avant cette rencontre. "Castres a peu de failles", a prévenu le coentraîneur des Ciel et Blanc, Laurent Travers.

---------- 

Mais en face, le Racing-Metro aura des arguments à faire valoir. Le club francilien reste sur trois victoires consécutives, et recevra deux fois lors des deux journées suivantes. Une bonne performance aujourd'hui le placerait donc en position idéale.

---------- 

Sur le plan sportif aussi, cette rencontre s'avère capitale pour les Castrais. Atone la semaine dernière chez le voisin toulousain, le champion de France 2012 n'a toujours pas réussi à s'imposer loin de ses bases cette saison. Et doit donc poursuivre son sans-faute à domicile pour rester dans la course.

---------- 

"Forcément, c'est la première date que j'ai regardée quand le calendrier est sorti. Le Castres olympique reste mon club où j'ai connu deux titres, en tant que joueur (1993) et en tant qu'entraîneur (2013). C'est un peu notre jardin", a d'ailleurs assuré Laurent Labit, qui sera en revanche suspendu et donc privé de banc aujourd'hui.

---------- 

Une rencontre chargée d'émotion puisqu'elle marque le retour de Laurent Labit et Laurent Travers, qui ont conduit le CO au titre de champion de France l'an dernier. Le duo d'entraîneurs revient au stade Pierre-Antoine, mais il pilote désormais le club francilien.

---------- 

Bonjour et bienvenue pour suivre EN DIRECT cette rencontre entre le Castres olympique et le Racing-Metro 92, comptant pour la 8e journée du Top 14.

Derniers résultats

 
 
2
Victoires
4
3
Perdus
1
0
Matches nuls
0
Sta26 x 9Cas
Cas22 x 15Rug
Oyo19 x 9Cas
Cas38 x 10Sta
Uni21 x 20Cas
 
Rac26 x 19Uni
Avi16 x 19Rac
Rac19 x 16Per
Sta30 x 6Rac
Rac22 x 9Oyo
 
  PtsJGNPpc+/-
1Rugby Club ToulonnaisRugby Club Toulonnais77261619660466194
2Montpellier Hérault RugbyMontpellier Hérault Rugby762615110670525145
3ASM ClermontASM Clermont732615110659500159
4Stade ToulousainStade Toulousain692613211548442106
5Racing Métro 92Racing Métro 926926152945944811
6Castres OlympiqueCastres Olympique66261321156748879
7Stade FrançaisStade Français65261411152949633
8Union Bordeaux-BèglesUnion Bordeaux-Bègles64261301362957356
9CA Brive-CorrèzeCA Brive-Corrèze612611213473476-3
10Aviron BayonnaisAviron Bayonnais542611114424549-125
11GrenobleGrenoble532611213465625-160
12OyonnaxOyonnax512611114456562-106
13PerpignanPerpignan512610115486593-107
14Biarritz OlympiqueBiarritz Olympique30265120374656-282