Servat Steenkamp Botha Toulouse - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Présentation: Toulouse


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/08/2012 à 09:05 -
Par Rugbyrama - Le 16/08/2012 à 09:05
Double tenant du titre en Top 14, le Stade toulousain est un éternel favori. Un statut qui ne l'a jamais effrayé.

Fondé en 1907
Stade: Ernest-Wallon (19 500 places)
Président: René Bouscatel
Entraîneurs: Guy Novès, William Servat, Jean Baptiste Elissalde.
Classement: 1er du championnat, vainqueur en finale contre Toulon (18-12).
Palmarès: Champion d'Europe en 1996, 2003, 2005 et 2010. 19 fois champion de France (en 1912, 1922, 1923, 1924, 1926, 1927, 1947, 1985, 1986, 1989, 1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2001, 2008, 2011, 2012). Vainqueur du Challenge Yves-du-Manoir en 1934, 1988, 1993, 1995 et 1998.

Objectif : toujours plus haut

Comme chaque année depuis deux décennies le Stade toulousain sera l'un des favoris pour le titre de champion de France, lui qui vient de réaliser le doublé. S'ils font preuve d'une impressionnante régularité au plus haut niveau, les Toulousains le doivent à une perpétuelle remise en question, marque de fabrique du club. Guy Novès en est d'ailleurs le parfait exemple. "D'abord remporter le premier match à la maison contre le CO [...]Et, sur le plus long terme, réaliser un bon entraînement chaque jour", déclarait-il à Midi Olympique,le 6 août, quand on lui demandait ses ambitions pour la saison à venir, conscient que la réussite ne provient que du travail. Même quand on est le Stade toulousain. La future inauguration de leur centre d'entraînement de 1800 m² s'inscrit d'ailleurs dans cette logique et dans une volonté d'avoir une longueur d'avance sur ses adversaires. "Si l'on veut rester parmi les premiers, il faut innover, anticiper", déclarait le président René Bouscatel à Midi Olympique le 6 août.

La star : Thierry Dusautoir

Capitaine de l'équipe de France et du Stade toulousain, élu meilleur joueur du monde par l'IRB en 2011, cinq fois champion de France (deux fois avec Biarritz et trois avec Toulouse), une fois d'Europe et finaliste de la coupe du Monde en 2011. Cela classe un homme. Formidable défenseur, leader dans l'âme, Thierry Dusautoir a été préservé lors de la tournée de juin en Argentine et devrait donc être en pleine forme pour la reprise du championnat.

Le joueur à suivre : Vasil Kakovin

L'un des grands espoirs du Top 14 au poste de pilier. Solide en mêlée, pouvant évoluer à gauche comme à droite, excellent dans le jeu courant, l'ancien Briviste Vasil kakovin est assurément un bon coup du recrutement toulousain. Le jeune joueur (22 ans) constituera une très bonne recrue pour la mêlée toulousaine, orpheline de William Servat et de Daan Human. Petit bémol: le joueur, opéré des adducteurs, sera absent environ un mois et demi et manquera la reprise du championnat.

Le départ qui fait mal : William Servat

Même s’il n’a pas quitté définitivement le club, il est passé du statut de joueur à celui d’entraîneur. William Servat, et son impressionnante régularité au plus haut niveau, va manquer au pack et au jeu toulousain. Pour le remplacer les Rouge et Noir pourront compter sur le jeune Christopher Tolofua, révélation l’an dernier, mais aussi sur Gary Botha, qui n’a joué que six matchs avant de se blesser la saison dernière. Jaba Bregvadze toujours blessé aux cervicales, le club toulousain a fait appel à Virgile Lacombe en tant que joker médical.

Mouvements :

Arrivées: Yoann Huget (Bayonne) - Vasil Kakovin (Brive) - William Servat (entr.) - Gaël Fickou (Toulon) - Antoine Guillamon (Lyon) - Edwin Maka.

Départs: William Servat (retraite) - Nicolas Bézy (Stade Français) - Johnson Falefa (Agen) - Shaun Sowerby (Grenoble) - Daan Human (retraite) - Yannick Bru (équipe de France, entr.) - Boutemane. (Bordeaux-Bègles) - Falip (Carcassonne) – Caucaunibuca.