Vincent Clerc - Toulouse - 25 aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Clerc: "On prend peu de plaisir sur le terrain"

Clerc: "On prend peu de plaisir sur le terrain"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/09/2012 à 12:23 -
Par Rugbyrama - Le 02/09/2012 à 12:23
Auteur d'un essai offrant à Toulouse le bonus défensif à la 77e contre Biarritz (17-22), l'ailier international de Toulouse, Vincent Clerc, s'inquiète de ne pas voir les efforts fournis à l'entraînement retranscrits le week-end.
 

Quel est votre sentiment après la défaite de Toulouse sur le terrain de Biarritz ?

Vincent CLERC: Ce match nous laisse des regrets. Nous démarrons la première mi-temps contre le vent, et nous nous créons pas mal d'occasions. Mais par précipitation, nous n'avons pas su conclure, et avons laissé Biarritz s'envoler au score. Et même si nous sommes parvenus à revenir dans leur camp en deuxième mi-temps, nous ne nous sommes pas montrés assez froids, assez précis. Nous n'avons jamais réussi à dynamiser le jeu après les phases de ruck. C'est de notre faute.

Au-delà de ces erreurs, les 17 points manqués au pied par Lionel Beauxis vous ont coûté cher...

V.C.: Le vent était violent. Il est sûr que marquer des points au pied nous aurait aidé . Si ça passe, OK, c'est le jeu. Mais c'est surtout le reste qui nous coûte le match, parce que nos fautes de main ont permis de remettre le BO dans le bain.

Le Stade toulousain est-il en retard ?

V.C.: Aujourd'hui, nous sommes loin de notre niveau de l'an dernier. Il y a eu de bonnes actions dans ce match, gâchées par de petites imprécisions. L'équipe a du mal à jouer 80 minutes complètes. Actuellement, nous ne sommes pas au niveau pour figurer parmi les leaders. Il va falloir rapidement faire mieux que ça.

Pas encore de quoi nourrir de l'inquiétude. La H Cup ne démarre que dans un mois et demi...

V.C.: Si, nous sommes toujours inquiets. On travaille beaucoup, mais on prend peu de plaisir sur le terrain. Nous allons redoubler d'efforts à l'entraînement, mais il va falloir parvenir à le transposer sur le terrain. Pour le moment, nous avons du mal à voir une progression.