Boudjellal - Toulon - février 2013. - Icon Sport
 
Top 14

Mourad Boudjellal (RCT): "On est comme le PSG..."

Boudjellal: "On est comme le PSG..."

Par AFP
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/03/2013 à 14:15 -
Par AFP - Le 29/03/2013 à 14:15
Mourad Boudjellal estime que Toulon aura face au Stade français "une bonne répétition" de son quart de H Cup, se comparant ainsi au parcours à venir du PSG...
 

Quelle importance donnez-vous à ce match face au Stade Français délocalisé à Lille ?

Mourad BOUDJELLAL: C'est un entre-deux. On est comme le PSG qui reçoit Montpellier (vendredi soir) en pensant au Barça. Nous, on joue le Stade Français en pensant à Leicester (adversaire en quarts de finale de Coupe d'Europe le 7 avril, ndlr), mais c'est une bonne répétition car les Parisiens sont très compétitifs. Ce match a surtout de l'importance au niveau du calendrier. L'idéal pour nous serait de gagner à Lille car on pourrait gérer d'autant mieux notre fin de saison. On n'a que huit points d'avance sur le troisième, Toulouse, qui se déplace au Racing-Métro, à Montpellier et à Clermont. En regardant leur calendrier, cela nous donne deux jokers d'avance.

La saison dernière, après vos deux finales perdues en Top 14 et Challenge européen, vous avez dit ne plus souhaiter courir deux compétitions à la fois. Ce n'est donc plus le cas ?

M.B: Il est vrai que nous avons géré notre calendrier en fonction des deux compétitions (Top 14 et Coupe d'Europe). Je ne pense pas qu'on aura tous les ans une dizaine de points d'avance sur le deuxième à quatre journées de la fin du championnat. On a un calendrier plutôt favorable et si on se débrouille pas trop mal, on pourrait flirter avec les deux. On se trouve à trois matches d'un titre de Coupe d'Europe et à deux d'un Brennus. Moralement, ce n'est pas acceptable de laisser tomber l'une des deux compétitions.

Vous ne voulez pas vous servir de l'exemple de Clermont, qui a perdu ses deux demi-finales d'un cheveu l'an dernier ?

M.B: Les Clermontois avaient perdu leurs deux demi-finales sur pas grand-chose, sur un en-avant de Wesley Fofana face au Leinster et une pénalité ratée de Morgan Parra face à nous. C'est la faute à pas de chance... Nous, on ne joue pas les deux compétitions pour les gagner mais pour avoir le maximum de chances d'en gagner une ! On pourrait d'ailleurs se trouver dans le cas de figure où Toulon-Clermont soit la finale de la Coupe d'Europe et la finale du Top 14. Pourquoi pas ?

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×