Laurent Labit - Castres - 30 septembre 2011 - Icon Sport
 
Top 14

Labit (Castres): "Une fois de plus, l'arbitrage ne nous a pas favorisés"

Labit: "Une fois de plus, l'arbitrage ne nous a pas favorisés"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 31/12/2012 à 09:59 -
Par Rugbyrama - Le 31/12/2012 à 09:59
Labit et Ormaechea qui évoquent l'arbitrage, Ibanez et Lanta frustrés après la défaite de leur équipe... Retrouvez les phrases marquantes du week-end.
 

Ibanez (manager de Bordeaux-Bègles): "Ce fut un match engagé, un beau combat, mais au final, le pressentiment qui domine, c'est "tout ça pour ça" ! On ne rapporte une nouvelle fois aucun point de ce déplacement. Chaque semaine, nous mettons pourtant toutes les chances de notre côté à l'entraînement, mais nous péchons par manque de discipline et d'efficacité lors des matches. Le côté positif, c'est que nous ne perdons pas notre volonté d'entreprendre et notre volume de jeu a été intéressant ce soir. Mais l'équipe a surtout besoin de points. Il va nous falloir une grosse force de caractère pour nous en sortir."

Lanta (manager de Bayonne): "A partir du moment où nous jouons vingt minutes en infériorité numérique contre Clermont, on se met en grande difficulté. Ce qui est dommage, c'est qu'en première période, les débats ont plutôt été équilibrés. Mais nous concédons deux essais sur trois ballons perdus. C'est le haut niveau et nous n'avons pas le droit de commettre de telles erreurs. Il y a déjà un écart entre Clermont, au sommet de l'Europe, et Bayonne qui se construit. Nous nous sommes rendus le match encore plus difficile par nos propres fautes et ces cartons jaunes".

Ormaechea (pilier de Mont-de-Marsan): "C'est frustrant parce que je pensais sincèrement qu'on allait gagner étant donné le déroulement du match. Nos entames de match nous coûtent cher. Après leur essai, on court après le score et après on perd. Il y a des décisions qui sont prises par l'arbitre. Il faut les respecter. Mais, je pense que sur la dernière mêlée, il y a faute et il y a pénalité pour nous. L'arbitre voit les choses différemment, il faut l'accepter. Des décisions comme celles-là, ce n'est pas la première fois cette année et ce ne sera pas la dernière. Ces fautes auraient eu lieu à autre moment que dans les dernières minutes, peut-être les aurait-il sifflées."

Labit (coentraîneur de Castres): "Il y a des regrets après ce match, on n'a pas fait la partie que l'on souhaitait. Peut-être en raison de la pression qui pesait sur cette rencontre qui nous aurait permis de passer devant les Toulousains au classement. On avait pourtant bien commencé, fait une bonne entame, mais après, on a rendu trop de ballons, trop laissé de munitions en route. Ce qui nous a empêchés de jouer comme on le voulait. Avec son expérience, Toulouse a bien su jouer sur nos fautes et construire sa victoire à partir de ça. Evidemment, il y a de la déception, surtout que l'arbitrage, une fois de plus ne nous a pas favorisés. A Toulouse, on perd d'un point avec un essai en-avant accordé aux Toulousains, là c'est un essai que l'on nous refuse, sans même faire appel à la vidéo alors qu'il n'y a visiblement pas en-avant. Toulouse mérite son statut, mais nous aussi, on mériterait d'être un peu plus reconnu. Maintenant, il va falloir rebondir, il y aura d'autres occasions, il y a encore 12 journées de championnat. On va continuer à cravacher et essayer de faire un résultat à Grenoble".

Trinh-Duc (ouvreur de Montpellier): "On est catalogué comme une équipe à réaction. Ca a été très difficile après le match contre Perpignan. C'était dur de se regarder, de trouver des mots forts. On s'est caché dans le travail, dans la concentration cette semaine et ça a payé, ça nous a permis de bien travailler de faire une bonne prestation. (...) Sur un plan personnel, ça me fait énormément de bien. Je n'avais pas fait une bonne prestation contre Perpignan, je ne méritais pas forcément une place de titulaire, je voulais montrer au public, aux entraîneurs et aux coéquipiers qu'ils peuvent compter sur moi."

Palisson (arrière de Toulon): "Je suis très heureux pour l'équipe. On a eu du mal en début de rencontre face à une très belle équipe de Perpignan, mais on atteint notre objectif de victoire bonifiée. C'était important, car derrière nous au classement, ça colle au train. Personnellement, après trois mois d'absence, j'avais un peu d'appréhension sur le premier contact et le premier ballon, mais ça s'est bien passé".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×