Alexandre Lapandry - clermont ospreys - aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Clermont cultive son jardin

Clermont cultive son jardin

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/08/2012 à 18:17 -
Par Rugbyrama - Le 30/08/2012 à 18:17
Défait à Montpellier (8-13), Clermont joue son premier match à domicile de la saison face à Perpignan. Vu la performance de la semaine dernière et l’acabit de l’adversaire, les Auvergnats se mobilisent pour s’améliorer.

"Nous n’avions pas besoin que Vern (Cotter) et Franck (Azéma) nous disent que nous n’avions pas mis les bons ingrédients dans cette rencontre, nous le savions", lâche Alexandre Lapandry. Avec une victoire en deux matchs à l’extérieur, le bilan comptable de l’ASMCA n’a rien d’infamant. La qualité du jeu par contre... Admirables à treize contre quinze à Bayonne, Clermont l’avait emporté aussi grâce à la défaillance au pied de Potgieter (cinq pénalités manquées en sept tentatives). A Montpellier, les Clermontois avaient pris l’avantage avant de se déliter, de prendre deux cartons jaunes incontestables, de se montrer imprécis. Ils accrocheront le bonus défensif sur la dernière action comme pour masquer les insuffisances.

Visiter le Michelin, rien d’un pélerinage

A l’heure de se coltiner Perpignan (deux défaites), le risque de relâchement est nul tant les Clermontois doivent montrer plus dans l’animation. Avec seulement trois arrivées, les Jaunards n’ont pas l’excuse du manque d’automatismes et Damien Chouly, ancien catalan, est l’exemple d’une intégration rapide et réussie. Son apport est déjà conséquent alors que la troisième ligne auvergnate n’est pas épargnée par les blessures. Franck Azéma, ancien entraîneur des arrières perpignanais, s’attend forcément à une grosse opposition. "L’agressivité est intégrée dans les gènes catalans. On peut changer beaucoup de choses à l’USAP mais pas cela. Ils sont en phase de construction et viendront ici chercher un déclic, des certitudes dans beaucoup de domaines dont ceux de l’envie et du combat". 

Avec en ligne de mire un troisième bonus défensif, faute de mieux, avant que la pression s’intensifie. Clermont, si l’on excepte l’an dernier, a souvent balbutier son rugby en début de saison avant de monter dans les tours avec l’arrivée de la H Cup. Mais un Clermont en rodage chez lui reste imprenable au Michelin. Cela fait plus de deux saisons que l’ASMCA est invaincue dans son temple. S’y déplacer n’a rien d’un pélerinage.