Baï - Castres Toulon - 22 février 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Castres-Toulon (25-20) - Castres a su garder son calme

Castres a su garder son calme

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/02/2013 à 23:23 -
Par Rugbyrama - Le 22/02/2013 à 23:23
Plus agressif en défense et performant dans l'occupation, Castres a pris le meilleur sur le leader, Toulon (25-20), qui a manqué de patience et de discipline.

A la peine depuis quelques semaines en championnat, Castres a renoué avec le succès et prouvé, une nouvelle fois, qu'il est quasiment imprenable à Pierre-Antoine. Très largement diminués à cause des blessures et des joueurs sélectionnés pour le tournoi des Six Nations, les Tarnais ont pourtant réalisé une belle prestation d'ensemble. Intelligents dans leur jeu au pied et leur occupation du terrain, les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit ont su faire preuve de sérieux. Sur pénalité, Rory Kockott a d'abord répondu à Jonny Wilkinson (3-3, 8e). Opportuniste, Romain Martial a ensuite profité d'une belle attaque au large et d'un contre malheureux de Rudy Wulf pour filer à l'essai (10-3, 15e). En confiance, les Tarnais ont largement mené les débats, profitant purement et simplement de l'indiscipline du leader. Deux cartons jaunes en première période pour le Rugby Club Toulonnais et des pénalités offertes à Rory Kockott pour creuser l'écart. Le buteur maison en passait quatre dans ce premier acte, contre trois pour son compère toulonnais. Sur la sirène, le Sud-Africain permettait d'ailleurs à son équipe de prendre dix points d'avance (19-9, 40e).

Toulon, un bonus de consolation

Malgré un arrêt aux vestiaires, rien n'a changé. Dès le début de la seconde période, Toulon se mettait une nouvelle fois à la faute. Et Castres ne se faisait pas prier pour gonfler le score (22-9, 43e). Le temps passait et les Castrais se contentaient de gérer tranquillement leur avance. Le RCT conservait très peu le ballon et jouait principalement dans son camp. Heureusement, Wilko était là et permettait à son équipe de garder espoir avec un drop (22-15, 49e). Plus frais sur la fin de match, les hommes de Bernard Laporte ont poussé pour finalement trouver la faille. Bien lancé par Maxime Mermoz, Matt Giteau ramenait les siens à cinq petits points grâce à un essai (25-20, 69e). Mais cette réaction arrivait trop tard.

Sérieux, les Castrais ont assuré la victoire avec un jeu au pied impeccable dans les dernières minutes. Toulon enchaîne un deuxième revers à l'extérieur après la correction reçue à Bordeaux il y a deux semaines (41-0). De son côté, le CO s'est rassuré avec ce succès important. Les Tarnais sont quatrièmes et le resteront à l'issue du week-end. Le principal est bien là.

 
 

commentaires


  • manolitoo24/02/2013 14:23

    petit chanceux les castrais...

  • phil00024/02/2013 11:11

    à eurosport : aucun problèmé pour balancé un article sur l'action litigieuse de botha le weekend dernier et par contre la rien du tout sur l'arbitrage a sens unique , belle objectivité...

  • jeanlo8324/02/2013 10:52

    Très bel article, mais je suis déçu il ne parle pas de l'homme du match, que dire la vedette, Mr PECHAMBERT.... 2 cartons jaunes, le 1er sévère, il me semble qu'à Mayol on prévient toujours l'adversaire avant de le sortir, et le 2e, Sébastien Bruno est sur ses appuis donc il peut contester le ballon. Sinon une cravate qui est pénalisée mais comme le Castrais n'a pas fait exprès y a pas de carton (faudra dire ça à Kefu), puis Ibrahim Diarra qui empêche Toulon de jouer rapidement une pénalité, et enfin l'attentat sur Matt Giteau, mais là encore Mr PECHAMBERT a jugé que le joueur n'avait pas vu que le Toulonnais n'était pas en possession du ballon... Honnêtement bonne prestation du CO, mais toutes les décisions arbitrales sont trop grosses pour y croire. Maintenant avec la victoire de Clermont à Grenoble, avec encore des décisions litigieuses, Toulon ne compte plus que 3 points d'avance... Messieurs les arbitres, franchement, ne changeaient rien. La LNR, continuez à laisser faire, c'est bien!!!!