Top 14

Toulon: Steffon Armitage contrôlé positif

Information Midi Olympique: passé au contrôle antidopage au soir de la finale du Top 14 contre Toulouse, le flanker du RCT a été déclaré positif. Le produit incriminé est autorisé par l'AFLD et ne serait pas considéré comme un produit dopant.

 
Armitage positif - Rugby - Top 14Midi Olympique
 

Information Midi Olympique.- Steffon Armitage (26 ans, 5 sélections), l'un des joueurs les plus en vue du dernier Top 14, a été contrôlé positif le soir de la finale du championnat Toulouse-Toulon. De source proche du dossier, l'Anglais aurait pris un médicament, du "Dafalgan codéiné", afin de soulager une douleur au dos consécutive à un choc avec Thierry Dusautoir, le capitaine du Stade toulousain. Ce produit ne figure pas sur la liste des produits interdits par l'Agence mondiale antidopage (AMA) mais Steffon Armitage, contrairement à d'autres joueurs qui peuvent y avoir recours, n'a pas présenté d'AUT (autorisation d'usage à des fins thérapeutiques). Néanmoins, selon plusieurs avis médicaux, ce produit destiné à soigner les douleurs, proche de la morphine, n'aurait aucune faculté purement dopante. Comme le veut la procédure, la direction du club varois a été informée de la nouvelle par une lettre officielle lundi dernier. Le joueur doit comparaître le 21 août devant la commission de première instance de lutte contre le dopage de la FFR.

En attendant, le Toulonnais Steffon Armitage est suspendu à titre conservatoire, conformément aux règlements. Cependant, le joueur peut demander à être entendu plus tôt par le président de la commission, Robert Antonin, afin de lever cette suspension provisoire, qui prive pour l'heure l'Anglais des matchs amicaux de l'été et de la première journée du Top 14, où Toulon se déplacera à Perpignan.

Joint ce mercredi par téléphone, Robert Antonin nous a confirmé qu'il se tenait prêt à recevoir le joueur, en compagnie de l'avocat de la FFR, "dès lundi prochain à Marcoussis", si celui-ci lui en faisait la demande. Dans l'hypothèse où la suspension provisoire était levée, Armitage n'échapperait de toute façon pas à la convocation du 21 août. Il sera alors jugé en première instance. Le produit incriminé n'ayant vraisemblablement rien d'alarmant, l'international anglais ne devrait pas risquer une sanction trop lourde, même s'il ne faut présager de rien en matière de lutte antidopage.

* Précision: contrairement à ce que nous avions écrit dans un premier temps, le Dafalgan codéiné n'est pas un produit interdit par l'AMA. Nos excuses au RC Toulon et au joueur pour cette confusion qui ne remet pas en cause le reste de l'article.

Retrouvez les éléments de l'affaire et ses derniers développements dans l'édition de Midi Olympique de vendredi 27 juillet...

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |