Benjamin Boyet - Bayonne - 30 septembre 2011 - Icon Sport
 
Top 14

Bayonne s'en sort bien

Bayonne s'en sort bien

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/11/2011 à 22:43 -
Par Rugbyrama - Le 25/11/2011 à 22:43
Bayonne a éprouvé de grandes difficultés mais a assuré l'essentiel en s'imposant à domicile devant le promu lyonnais (15-9) se donnant par la même occasion de l'air par rapport à la zone rouge. Lyon, qui a dominé le combat et les débats, n'est récompensé qu'avec le point de bonus défensif.
 

Le bonus défensif accroché à l'ultime seconde grâce à une pénalité de Romain Loursac ne le consolera pas. Lyon continue son dur apprentissage du Top 14 et se trouve une nouvelle fois mal payé de ses efforts. Dominateurs dans le combat et ayant privé Bayonne de ballons pendant une grande partie de la seconde période, les Rhôdaniens ont même cru repartir bredouilles de Jean-Dauger lorsque Benjamin Boyet ajustait sa cinquième pénalité de la rencontre à quelques secondes de la sirène.

C'est d'ailleurs la réussite au pied de l'ouvreur basque qui a finalement permis aux siens de sortir indemnes de cette confrontation du bas de classement. Dans le duel des buteurs, il a largement pris l'ascendant sur son vis à vis, Eric Tomamichel, auteur d'un 2/5 d'autant plus fatal dans une rencontre qui s'est essentiellement jouée devant, et dans laquelle M. Pechambert a dû user du sifflet face à l'indiscipline récurrente des deux packs. Car à s'épuiser dans les phases offensives pour compenser l'impuissance des deux équipes dans leurs lancements, les avants ont logiquement manqué de lucidité à l'heure de défendre. Et donc de discipline. A l'image de Troy Flavell, sanctionné d'un carton jaune dès la 26e minute pour... accumulation de fautes au sol.

Lacunes offensives

Dans un match dominé par leur équipe, seuls les iliens lyonnais, Ratuvou et Fatafehi, ont semblé en mesure d'apporter un grain de folie. Mais à l'image des autres acteurs, et notamment des Bayonnais, incapables de franchir le rideau adverse dès lors qu'ils s'approchaient des 22 rhôdaniens, ils ont fait preuve de maladresse dans les phases décisives.

Ce n'est donc pas de la meilleure des manières que l'Aviron prépare le grand derby basque contre Biarritz, reporté une première fois et qui aura finalement lieu ce mardi. Une rencontre dans laquelle les Bayonnais devront clairement montrer autre chose pour s'imposer, eux qui ont une nouvelle fois fait montre de leurs lacunes offensives et qui n'ont toujours inscrit que six essais depuis le début du championnat. En face, malgré ce point glané in extremis, Lyon reste englué dans la zone rouge, certes avec deux matches en moins en raison de l'épidémie d'oreillons qui a frappé l'effectif. Dans ce contexte, le premier rattrapage, ce mercredi contre Montpellier, s'avère déjà décisif si les hommes de Raphaël Saint-André veulent croire encore au maintien.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×