Top 14

Présentation : Castres

A une semaine de la reprise du Top 14, notre site continue son tour d'horizon des quatorze équipe qui se disputeront le bouclier de Brennus. Ce vendredi, place à Castres. Le CO veut oublier le traumatisme des barrages de l'an passé. Et cette saison, il faudra encore compter avec eux...

 
Présentation : Castres - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Castres Olympique
Fondé en 1906
Stade :
Pierre-Antoine (10 000 places)
Président :
Michel Dhomps
Entraîneurs :
Laurent Labit, Laurent Travers
Classement 2010 :
Troisième de la phase régulière, éliminé en demi-finale par Montpellier
Titres :
Trois fois vainqueur du championnat de France (1949, 1950 et 1993), une fois vainqueur du Challenge Yves-du-Manoir (1948)

L'objectif : oublier et repartir

Michel Dhomps, le président du CO, est un homme positif. "Castres a réalisé un très beau parcours en terminant troisième de la phase régulière. C'est en premier lieu ce qu'il faut retenir. D'autant que le CO s'est qualifié pour les quarts pour la deuxième saison consécutive, ce qui est un signe de stabilité." Difficile de lui donner tort. Pour autant, les Castrais étaient restés sur leur faim après la défaite en barrage contre Montpellier (17-18), un barrage disputé à domicile qu'ils auraient pu (dû?) remporter. Mais les Tarnais veulent oublier cet échec et repartir du bon pied. Comptez sur eux : Castres sera, cette année encore, une formation qu'il faudra prendre au sérieux et qui prétendra aux phases finales. Voire plus...

La star : Chris Masoe

Un monsieur. Chris Masoe, le All Black (20 sélections au compteur), est devenu une figure incontournable au sein du club tarnais, tant sur le terrain qu'en dehors. Indéboulonnable au centre de la troisième ligne, il a fait parler cette année encore sa toute-puissance (inscrivant 4 essais en 26 matchs de championnat) et a terrorisé plus d'une défense. Preuve que ce Chris Masoe, coéquipier modèle, est irremplaçable ? L'an dernier, il est seul joueur castrais à avoir disputé les 32 matchs joués par le CO. Un monsieur, on vous dit...

Le joueur à suivre : Max Evans

En attirant Max Evans dans leurs filets, les Castrais ont réalisé un très bon coup. Sa pointe de vitesse et ses appuis courts font de l'international écossais un joueur redoutable et imprévisible. Ses qualités amèneront à n'en pas douter plus d'incertitude et d'exploisivité dans les lignes arrières castraises. Trois-quart polyvalent, il pourrait bien devenir, avec sa gueule de beau gosse, la nouvelle coqueluche du stade Pierre-Antoine. Nous aurions également pu aussi citer le demi de mêlée Rory Kockott, qu'il faudra aussi surveiller de près.

Le départ qui fait mal : Cameron McIntyre

Brillant, précis, inspiré, l'ouvreur néo-zélandais a longtemps été un des éléments moteurs de la formation tarnaise. Mais la décision du caméléon de quitter le club pour le Japon a quelque peu cassé la dynamique de sa fin de saison. Pour autant, en perdant McIntyre, le CO perd indiscutablement une pièce-maîtresse de son jeu.

Mouvements

Arrivées : Lacrampe (Tarbes) - Tales (La Rochelle) - M Evans (Glasgow) - Mach (Agen) - Lamerat, Lakafia (Toulouse) - Taumoepeau (Toulon) - Wihongi (Sale) - Rallier (retour prêt, Colomiers) - Kockott (Sharks, Afrique du Sud)

Départs : Kayser (Clermont) - Hoeft (Toulouse) - Adamou (Tarbes) - Tatupu (Exeter) - Audrin (Montpellier) - Giorgadze - Tillous-Borde (Toulon) - McIntyre (Japon) - Saayman (Pau) - Siccardi (Albi)

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |