Top 14

L'Aviron coule Brive

Bayonne s'impose (18-26) chez des Brivistes particulièrement maladroits et indisciplinés. Les Basques ont inscrit trois essais consécutifs au retour des vestiaires et se replacent au classement. Les Corréziens, qui échouent à un point du bonus défensif, plongent dans la zone rouge.

 
L'Aviron coule Brive - Rugby - Top 14AFP
 

Particulièrement maladroits, les Brivistes ont offert trop de munitions à l'Aviron bayonnais pour espérer s'imposer ce jeudi soir (18-26). Mais dans une rencontre marquée par un nombre incalculable de turnovers, les Basques ont d'abord profité de l'indiscipline adverse - l'autre mal du CABCL dans ce match - pour faire la différence. Et notamment du carton jaune reçu par Antonie Claassen, qui se laissait aller en percutant Boyet sans ballon juste avant le repos.

Un handicap numérique qui allait couter très cher au retour des vestiaires. A la suite d'une pénaltouche bien négociée dans les 22 cabistes, le ballon vivait au large jusqu'à Yohann Huget qui concluait en force (43e). L'ailier international allait très vite être imité par Cédric Garcia. Le demi de mêlée concluait un contre de 80 mètres, bien aidé par le geste lumineux de Sam Gerber qui lui ouvrait l'espace grâce à une chistera décisive (46e). Et quelques instants plus tard, un énième ballon perdu allait condamner définitivement les hommes d'Hugo Mola, pourtant revenus à 15 contre 15. Dans leurs 22 mètres, Estebanez puis Palisson cafouillaient. Abdellatif Boutaty surgissait pour ramasser le cuir et filer aplatir (48e). Le CABCL venait d'encaisser trois essais en moins de dix minutes.

Réaction trop tardive

Guère inspirés jusqu'alors, les Brivistes avaient pourtant fait jeu égal avec des Bayonnais eux aussi imprécis. Si bien qu'au terme d'une première période insipide, les deux équipes s'étaient quittées sur un score de parité (6-6). Mais bien que douchés par ce début de seconde période calamiteux aggravé par un drop de Garcia (6-26, 52e), les résidents d'Amédée-Domenech parvenaient à réagir rapidement. Et c'est David Khinchagishvili qui sonnait la révolte corrézienne en concluant en force la première véritable incursion des siens près de la ligne adverse (57e). Une réaction cependant déjà trop tardive.

Car Bayonne allait dès lors verrouiller sa défense. Et même si l'Aviron pliait, ils ne rompait pas. Parfois aidé par les maladresses adverses, comme celle de Caminati qui commettait l'en-avant après un pilonnage en règle de la ligne basque par ses avants (65e). Mais l'arrière se rattrapait en toute fin de rencontre, en inscrivant un essai acrobatique après s'être échappé le long de la ligne. Insuffisant toutefois pour les Cabistes qui échouent à un point du bonus défensif, et plongent en position de relégable. De son côté, Bayonne s'impose pour la quatrième fois en huit rencontres à l'extérieur cette saison. Les Basques restent huitièmes, mais reviennent à deux points des places qualificatives.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |