Audrin - Castres - Janvier 2011 - Top 14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Castres, c'est du sérieux

Castres, c'est du sérieux

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/01/2011 à 22:24 -
Par Rugbyrama - Le 27/01/2011 à 22:24
Castres réalise une très bonne opération au classement en s'imposant 34-12 contre le Stade Français. Grâce à trois essais de Forestier (11e), Andreu (55e) et Teulet (77e), ils parviennent ainsi à arracher sur le fil le point de bonus offensif. Paris rentre lui bredouille de Pierre Antoine.

Castres devait se relancer après deux défaites consécutives en championnat à Bayonne et Toulouse. C'est désormais chose faite grâce à ce beau succès aux dépends du Stade Français 34-12. Plus qu'une simple victoire, c'est le bonus offensif que les joueurs de Laurent Labit sont allés chercher ce soir. Paris, victime de son indiscipline, n'a pu lui que constater les dégâts, surtout en deuxième période.

Dès le coup d'envoi, les locaux marquaient de leur empreinte la rencontre avec une pénalité de Teulet (2e). Dix minutes plus tard, Forestier venait concrétiser en force une action d'école castraise (11e), et redonner l'avantage à son équipe qui perdait alors 6-3 après deux pénalités de Beauxis (6e, 9e). Le match s'équilibrait alors, Beauxis (19e, 41e) répondant à Teulet (19e, 40e) au pied. A 16-12, on s'attendait dès lors à une seconde période disputée.

Paris perd son sang froid en deuxième mi-temps

L'illusion parisienne durait sept minutes. C'est alors que Lionel Beauxis choisissait d'effectuer un placage cathédrale sur son homologue Pierre Bernard, se faisant ainsi sanctionner d'un carton jaune par M. Cardona (47e). Une exclusion temporaire que ses partenaires payaient cher puisque Teulet sur pénalité (47e) et surtout Andreu, magnifiquement décalé sur son aile droite par Bernard au pied, venait marquer l'essai (55e) et donner un avantage bien conséquent à Castres.

En fin de match, voyant qu'ils ne rapporteraient rien de Pierre-Antoine, les protégés de Michaël Cheika s' énervaient, et c'est Rabah Slimani qui se faisait à son tour sanctionner d'un carton jaune pour avoir ramassé illicitement un ballon sur un ruck à 5m de sa ligne. Une période de flou suivait alors autour de David Attoub, rentré de nouveau pour aider son pack à la place de pilier gauche alors qu'il était inscrit à droite sur la feuille de match. Castres profitait de la confusion et de sa nouvelle supériorité numérique pour marquer un troisième essai par l'intermédiaire de son arrière buteur Romain Teulet (77e), synonyme de bonus offensif. Les Castrais intègrent donc de nouveau le top six. De bon augure avant un déplacement périlleux au Racing Métro. Le Stade Français devra lui tirer les leçons de cette deuxième mi-temps complètement ratée qui a permis aux Tarnais de se détacher, et qui l'éloigne de l'Europe.