Test Match

Tournée d'été 2013, Wallabies - Lions britanniques et irlandais: Des promesses pour l’avenir

Les sélectionneurs respectifs des Wallabies et des Lions britanniques, Robbie Deans et Warren Gatland, ont choisi de faire confiance à des joueurs qui n’avaient encore jamais joué sous leurs couleurs.

 
Wallabies-Lions britanniques: Des promesses pour l’avenir - Rugby - Test MatchIcon Sport
 

Ils seront donc onze à vivre une première, ce samedi au Suncorp Stadium de Brisbane, dans le cadre de ce premier test international de la tournée des Lions britanniques et irlandais en Australie. Onze a revêtir pour la première fois un maillot particulier. Celui des Wallabies pour trois Australiens, et celui des Lions britanniques pour huit autres heureux élus. Leurs noms ? Ben Mowen (flanker) et Christian Leali’ifano (premier centre), des Brumbies, et Israel Folau (ailier), des Waratahs pour les Green and Gold. Côté britannique, les Gallois sont largement représentés : Sam Warburton (flanker et capitaine), Leigh Halfpenny (arrière), Jonathan Davies (centre), et les colosses Alex Cuthbert et George North (ailiers) vivront leur première sélection internationale avec les Lions. Les Anglais Alex Corbisiero (pilier) et Tom Youngs (talonneur), ainsi que l’ouvreur du Leinster, Jonathan Sexton connaîtront le même honneur.

Tournée d\'été 2013, Wallabies - Lions britanniques et irlandais: Des promesses pour l’avenir - Rugby - Test Match Un XV de départ qui ne laisse planer aucun doute sur les intentions du sélectionneur Warren Gatland : "Après six matchs contre des franchises australiennes, nous nous présentons au premier test avec la meilleure équipe possible. Vingt joueurs présents sur la feuille de match ont affronté les Waratahs, qui fut notre meilleure prestation de la tournée. Il nous reste encore deux jours pour progresser encore." Progresser, car les Lions ont subi un revers historique (contre les Brumbies, 14-12), en début de semaine : voilà 42 ans qu’ils n’avaient pas perdu contre une franchise australienne. D’où l’importance du rachat, samedi, contre les Wallabies.

Le pari O’Connor

Les Wallabies, eux, ne manquent pas non plus d’atouts, comme le prouve cette charnière composée de Will Genia et de James O’Connor. Une association séduisante, que Robbie Deans avait déjà expérimenté en 2011, au pays de Galles, et qui s’était soldée par une victoire au Millenium Stadium (18-24). Ce fut d’ailleurs le tout dernier match que disputa O’Connor, avant de traverser une longue période minée par des blessures (perforation du foie et déchirure de l’ischio-jambier).

Enfin rétabli, le petit prodige du rugby australien se voit offrir une chance de s’installer durablement au poste d’ouvreur, après avoir longtemps été baladé entre l’arrière, l’aile, et le centre. Quade Cooper écarté du groupe, Berrick Barnes replacé à l’arrière et Leali’ifano au centre, O’Connor tient sa chance. Hier, homme à tout faire, il pourrait, demain, devenir le maître de l’attaque australienne. Saura t-il la saisir ?

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |