Trois ouvreurs au firmamentDernière mise à jour : 12/31/2012
 
Utilisez les flèches de votre clavier pour naviguerBalayez de gauche à droite pour naviguer  
Intenable contre Bayonne, le troisième ligne de Clermont, Alexandre Lapandry, a été de tous les bons coups auvergnats lors du festival offensif offert au public de Marcel-Michelin (48-3). Une heure de niveau international...Icon SportGrenoble poursuit son petit bonhomme de chemin. Dans le sillage d'un pack redoutable à manoeuvrer. Le pilier Kenan Mutapcic et le deuxième ligne Naude Beukes en sont les parfaits symboles. Une présence de tous les instants contre Bordeaux-Bègles (19-9) avec notamment dix plaquages pour Beukes.Icon SportPendant près d'une heure, Eddy Ben Arous a fait souffrir le martyr à John Schwalger, son vis-à-vis. Le pilier francilien a grandement contribué à la domination du Racing dans l'épreuve de force. Ajoutez à cela de nombreuses courses tranchantes pour une copie de très grande qualité.Icon SportCamille Gérondeau réussit pleinement la transition entre Pro D2 et Top 14. Le transfuge de Béziers s'installe de plus en plus au sein de la troisième ligne du Racing. Percutant, solide au mal et bon défenseur, il s'est offert un magnifique doublé.Icon SportContre Mont-de-Marsan, Raphaël Lakafia a montré son bon visage. Celui où le jeune international avance à l'impact, plaque à tour de bras et semble concerné durant 80 minutes. Important dans le succès biarrot sur le fil (19-18) face au promu landais.Icon Sport

Passer la publicité

 
 
Toulouse attendait son retour. Afin de disposer d'un ouvreur-buteur de haut niveau. Lionel Beauxis n'a pas déçu dans les domaines où il excelle: les tirs au but et l'occupation au pied. Il termine avec un 6/7 décisif dans le succès toulousain à Castres (18-16).Icon SportCritiqué après la défaite à Perpignan, François Trinh-Duc a rapidement corrigé le tir face au Stade français (54-16). Joueur inspiré, attaquant patenté, il est à l'origine de l'essai de Combezou et s'est offert un magnifique exploit solitaire. Le Trinh-Duc que le MHR aime au plus haut point.Icon SportEn joueur perfectionniste, Jonny Wilkinson avait l'intention de se rattraper après sa copie décevante à Agen (4/9). Pour le dernier match de l'année 2012, il a régalé Mayol avec deux passes sautées lumineuses et... un 10/10 au pied. So good...Icon Sport