Imago
 
Article
commentaires
6 Nations

Thomas est prêt

Thomas est prêt

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 28/02/2007 à 10:15
L'arrière toulousain Gareth Thomas, suspendu pour les trois premiers matchs du Tournoi, devrait faire son retour chez les Diables rouges contre l'Italie le 10 mars. Les Gallois comptent sur lui pour repartir sur de bonnes bases après un début de Tournoi d

Il trépignait, frustré, sur son siège dans les tribunes. Gareth Thomas a difficilement vécu les trois premiers matchs du pays de Galles dans le Tournoi des 6 Nations. Trois défaites : 9-19 contre l'Irlande, 21-9 en Ecosse et 32-21 en France. Dur à avaler quand on ne peut pas jouer. A cause d'une erreur, bête en plus.

Suspendu un mois par L'ERC suite aux incidents survenus avec les supporters de l'Ulster lors d'un match de Coupe d'Europe avec Toulouse le 21 janvier, l'ancien capitaine du Poireau rongeait son frein.

"Ces dernières semaines ont été dures à vivre, avoue-t-il sur planetrugby.com. Du coup, je me suis donné à fond durant les séances d'entraînement. J'ai essayé de rester enthousiaste et de supporter autant que mes possible mes coéquipiers."

Mais cela ne devrait plus durer longtemps. Gareth Thomas sera qualifié à nouveau jeudi et jouera, selon toute vraisemblance, le 10 mars prochain à Rome contre l'Italie. Kevin Morgan, opéré après une fracture de la mâchoire, ne sera pas de la partie tandis que Mark Jones, blessé aux côtes contre la France, est incertain. Le Toulousain est impatient de revenir : "Je suis en forme, prêt, et disponible", clame-t-il dans les médias.

"En Italie pour gagner "

Son retour inspirera peut-être des Gallois séduisants mais trop approximatifs pour espérer l'emporter jusqu'à maintenant. L'enjeu du match sera simple : ne pas subir une quatrième défaite de rang et surtout emmagasiner de la confiance avant le match contre l'Angleterre au Millennium le 17 mars. Un Tournoi à zéro victoire ferait désordre au pays du Poireau... Gareth Thomas, en tous les cas, croit en une possible victoire au stade Flaminio. Et cela, malgré la victoire de l'Italie à Murrayfield et la défaite des siens au Stade de France : "Nous étions sous pression contre la France. Ce sera le cas la semaine prochaine également mais ce n'est peut-être pas une mauvaise chose pour nous. Nous savons que nous pouvons très bien jouer sous la pression et nous déplacerons en Italie pour gagner. C'est clair ".

Pour cela, les Gallois pourront compter sur lui. Mais ils devront peut-être se passer du pilier Chris Horsman. Il s'est tordu la cheville contre les Bleus et ne jouera pas avec son club ce week-end.