Icon Sport

Rugby Masters - Bryan Habana (RCT): "Les Sharks, l'un des meilleurs clubs au monde"

Habana: "Les Sharks, l'un des meilleurs clubs au monde"

Mis à jourLe 05/02/2015 à 14:18

Publiéle 02/02/2015 à 18:15

Mis à jourLe 05/02/2015 à 14:18

Publiéle 02/02/2015 à 18:15

Jeudi soir, Toulon accueille les Sharks pour un match de prestige au stade Mayol. Pas forcément bien placée dans le calendrier, entre des Sud-Africains en phase de préparation et des Toulonnais lessivés par un mois de janvier intense, cette rencontre suscite cependant l'intérêt de certains joueurs dont Bryan Habana. Le Springbok connait bien cette équipe des Sharks contre qui il a déjà brillé.

Quel regard portez-vous sur cette équipe des Sharks ?

Bryan HABANA: C'est un gros club, l'un des meilleurs au monde. Les Sharks ont beaucoup évolué ces derniers temps. Ils jouent vraiment bien. Il y a encore quelques années, ils se reposaient beaucoup sur un très grand joueur: Gary Teichmann. Il y a eu un changement avec l'arrivée de Jack White (2013) et désormais Gary Gold. Le jeu est plus structuré, axé sur les skills avec des joueurs de qualité comme Bismarck Du Plessis. Ils ont un plan de jeu en place avec des joueurs de classe qui peuvent faire la différence. Sur leurs performances à proprement parler, il est difficile d'avoir une analyse car ils n'ont pas joué depuis plusieurs mois. Ils viennent ici pour bien se préparer avant le début du Super 15 (14 février), ils sont dans la dernière ligne droite.

Allez vous profiter de l'occasion pour passer du temps avec certains amis des Sharks ?

B.H: Nous n'avons pas encore eu du temps ensemble, mais on va essayer de se voir ce soir ou demain. Mais que l'on soit Anglais, Sud Africain ou Français on aime bien se retrouver dans le rugby, ce qui n'est pas forcément vrai dans d'autres sports. On bataille sur le terrain, mais en dehors il y a cette camaraderie. On va essayer de passer un bon moment ensemble.

" Je sais que chaque fois que je passe à Durban, j'ai le sourire"

Du côté de Durban et des Sharks, les supporters gardent certainement un mauvais souvenir de vous (avec les Bulls, il avait inscrit l'essai de la victoire à la dernière minute en finale du Super 14)...

B.H: (Il rit) Je ne suis pas certain d'être très aimé par là-bas... 2007 a été une année exceptionnelle pour moi avec les victoires en Super 15 et à la Coupe du monde. Sur cette finale face aux Sharks, ça se termine avec cet essai après la sirène. Ils méritaient peut-être de gagner, mais ça s'est passé comme ça. Cependant, je sais que chaque fois que je passe à Durban, j'ai le sourire.

Bryan Habana lors de la finale du Super 14 en 2007
Bryan Habana lors de la finale du Super 14 en 2007 - Icon Sport

Toulon sort d'un mois de janvier très intense. Ne craignez-vous pas un manque de motivation de vos coéquipiers pour ce match ?

B.H: Nous ne sommes pas forcément dans les meilleures dispositions avec beaucoup de blessures, des sélectionnés et de la fatigue à ce moment de la saison. Mais dans le sport professionnel, nous faisons ce que nous avons à faire et nous allons nous préparer au mieux pour gagner cette rencontre. C'est une belle opportunité de pouvoir jouer à Mayol face aux Sharks, on ne veut pas décevoir les supporters. Sur les derniers matchs, ils ont inscrit beaucoup d'essais, On ne peut pas arriver au stade et penser que ça va passer tout seul. Il va falloir faire un match bien meilleur que celui face à Bayonne, sinon ce sera une mauvaise soirée. Après, à 23h, on sera en vacances et on aura du temps pour se relaxer un petit peu.

0 commentaire
Vous lisez :