Icon Sport

RUGBY MASTERS - Pour prendre sa revanche sur les Sharks, Toulon devra encore patienter (21-29)

Pour prendre sa revanche, Toulon devra encore patienter

Mis à jourLe 05/02/2016 à 23:12

Publiéle 05/02/2016 à 22:31

Mis à jourLe 05/02/2016 à 23:12

Publiéle 05/02/2016 à 22:31

Article de Tanguy Hamon

RUGBY MASTERS - Déjà battus l'an passé à Mayol par les Sharks, les Toulonnais ont une nouvelle fois perdu face aux Sud-Africains avec un effectif remanié (21-29).

Le 12-10 de la saison dernière avait laissé le public sur sa faim, Sharks et Toulonnais se sont cette fois appliqués à offrir des essais (sept) au stade Mayol (29-21 pour les Sud-Africains). Des points, à défaut de spectacle, dans une rencontre où le terme "gala" n‘était pas vraiment à sa place. Trop de cafouillages, de ballons tombés et perdus pour espérer voir de grandes envolées. Mais au final, Sud-Africains et Toulonnais voulaient s’étalonner, les premiers en envoyant leur jeunesse "au feu", les seconds en se préparant pour le Super 15, et ce fut chose faite.

On pouvait craindre le pire pour le RCT en voyant le 17-0 encaissé lors de la première période. Les joueurs de Bernard Laporte étaient alors dépassés dans l’engagement et permettaient aux Sud-Afs de faire parler leur puissance pour enfoncer la ligne. La défection de Frédéric Michalak n’avait pas arrangé les choses, tant la prestation de son remplaçant à l’ouverture, Ulupani Seuteni, a été faible. Le jeune ouvreur australien a balbutié son rugby et les Toulonnais ont cafouillé dans son sillage. Passes mal ajustées, décisions hasardeuses, plaquages manqués, c’est individuellement que le RCT a pêché. En face, les Sharks en ont profité, bien installés dans le camp adverse, faisant briller quelques individualités intéressantes (les jumeaux Du Preez, Pietersen). Les regrets (si regrets il y a) sont à focaliser sur cet aspect. Car une fois les imperfections rectifiées, Toulon s’est remis dedans.

Gregory Anneta (Toulon) félicité après son essai contre les Sharks
Gregory Anneta (Toulon) félicité après son essai contre les Sharks - Icon Sport

Trois essais sur des mauls

En faisant entrer massivement sa jeunesse en seconde période, le triple champion d’Europe a rajusté son jeu en proposant du combat aux Sharks. Et à ce niveau-là, les Toulonnais ont largement rivalisé. En témoignent leurs trois essais inscrits sur des mauls (Anetta, Orioli et de pénalité). Dans une rencontre sans enjeu, le surplus de motivation apporté par ces joueurs a fait du bien au RCT et réveillé à la fois leur équipe et le public, jusque là amorphe.

Sans sa mauvaise entame et ses erreurs individuelles, Toulon l’aurait emporté. Le principal n’était pas là. Le staff a pu faire le tour de son groupe, noter que ses jeunes joueurs étaient prêts. En espérant des blessures sans gravité pour Manoa et Lassalle, les Toulonnais peuvent sortir satisfaits de cette soirée. Les Sharks ne les ont pas ménagés, ils ont fait face.

0 commentaire
Vous lisez :