Icon Sport

Pro D2 - La victoire et la mêlée rassurent Perpignan qui l'emporte 19-16 contre Mont-de-Marsan

La victoire et la mêlée rassurent Perpignan

Le 25/08/2016 à 22:32Mis à jour Le 26/08/2016 à 01:57

PRO D2 - Les Catalans ont tremblé jusqu'au bout pour l'emporter 19-16 face aux demi-finalistes montois de la saison passée. Si Perpignan a mis à mal la mêlée landaise, Mont-de-Marsan a été aussi réaliste qu'indiscipliné (deux cartons jaunes). Les coéquipiers de James repartent avec un bonus défensif mérité.

Pour l'inauguration du championnat de Pro D2 version 2016-2017, Perpignanais et Montois se sont accrochés au score pour une victoire finale à suspense des Sang et Or (19-16). Des essais de James (40e) et Piukala (55e) ont récompensé les belles intentions et les quelques maladresses de ces deux équipes encore en rodage. Mais ce sont surtout les fautes qui ont fait gonfler le score avec les bottes d'Ecochard et James. Les Catalans ont surtout été pénalisés au sol et les Landais en mêlée. Les deux équipes peuvent chacune se satisfaire de l'issue de cette rencontre plaisante pour une reprise.

Avec leurs constructions d'avant et de début de saison, ces deux équipes ont clairement montré leurs faiblesses initiales et légitimes. Perpignan à la sauce agenaise avec son nouveau gourou Christian Lanta a encore du boulot pour ce qui est de son jeu de ligne et le liant avants - trois-quarts. On a ainsi compensé avec les prises d'initiatives de Mafi et Piukala lors de ce succès long à se décanter. L'alternance devra aussi être travaillée et la discipline affinée. Mais ces maux ne sont pas les priorités premières d'un nouveau projet de jeu ou d'un rugby que l'on cherche à faire évoluer comme c'est le cas en Roussillon.

Pour rassurer le manager à la moustache, les basiques de ce sport et de la fibre rugbytico-catalane sont déjà en place. La défense a tenu. La touche a été moyenne. L'engagement ? Presque sans faille. Mais surtout, la mêlée a pris de belles couleurs oubliées depuis quelques temps. Ce secteur a fait avancer l'Usap, tout en récoltant des pénalités précieuses et en faisant vrombir Aimé-Giral. Enfin, la victoire est là contre un concurrent de haut vol avant d'aller en visiter un autre (Aurillac) lors de la prochaine journée.

Le derby landais en ligne de mire

Dans les Landes, le duo Laussucq-Auradou va avant tout devoir soigner ses plaies (Garrault encore rapidement out) et ses défaillances. La discipline et la mêlée sont au coeur du problème. Ennuyeux. Mais avec le courage, l'expérience et le talents des coéquipiers de cap'tain James, les Jaune et Noir peuvent continuer de construire sur la base d'un point de bonus défensif qui aurait pu se transformer en match nul si Ecochard n'avait passé la pénalité de la gagne à cinq minutes du terme. Et quoi de mieux qu'un bon vieux derby landais en ligne de mire pour la régler, justement...

0
0