Pro D2

Pro D2 - David Skrela "veut finir à Colomiers"

L'actuel demi d'ouverture de Clermont, David Skrela (34 ans ; 23 sélections avec les Bleus), sait d'ores et déjà qu'il terminera sa carrière sportive dans son club formateur de Colomiers. Champion de France à trois reprises, vainqueur du Challenge européen, de la H Cup et du Tournoi des 6 nations, l'ouvreur souhaite apporter son vécu à l'équipe qui l'a fait naître.

 
Skrela "veut finir à Colomiers" - Rugby - Pro D2DPPI
 

Arrivé durant l'été 2011 à Clermont, l'ouvreur international David Skrela (34 ans; 23 sélections) avait annoncé au mois de février dernier son départ de l'Auvergne pour terminer sa carrière dans un autre club. Et comme une évidence, le demi d'ouverture, excellent défenseur, a donc signé dans le club qui l'a révélé au grand public, au tout début des années 2000: l'US Colomiers. "J'avais la possibilité d'intégrer le staff de Clermont, des touches à Bègles et dans des clubs de Pro D2, ou l'opportunité de rentrer chez moi, à Colomiers. Avec la famille, déménager à nouveau me paraissait compliqué, précise l'un des plus grands réalisateurs de la H Cup, avec ses 500 points inscrits, dans un entretien à La Dépêche du Midi. Alors, soit je restais à Clermont, soit je finissais ici. Et comme j'ai encore envie de jouer car je m'entraîne avec plaisir, revenir était un choix censé dans la perspective de ma reconversion. Et puis, c'est quand même mon club formateur et j'ai envie de lui rendre ce que j'ai appris durant ma carrière."

Des dernières saisons difficiles

L'occasion pour lui de rendre la monnaie de sa pièce en aidant au mieux le club en Pro D2. Après un milieu de saison compliqué, le club de la banlieue toulousaine a réussi à se maintenir en deuxième division malgré la montée récente depuis la Fédérale 1. L'ouvreur haut-et-garonnais, en perte de temps de jeu évidente depuis quelques saisons (il est passé de 1258 minutes passées sur le terrain en 2010-2011 à 784 en 2011-2012 puis seulement 521 cette saison, en Top 14), en raison notamment de blessures récurrentes (ischios-jambiers, entorse au coude, tendon d’Achille), avoue souhaiter finir sa carrière de rugbyman au sein du club qui lui a permis de soulever son premier trophée européen (Challenge européen, 1998). "On verra l'an prochain si elles me laissent tranquille pour me permettre de jouer et d'enchaîner les matches. J'ai connu de graves blessures durant ma carrière. Là, depuis deux ans, je n'ai que des petits pépins, comme à la cuisse ou aux tendons d'Achille par exemple, mais ils sont récurrents. C'est un cercle vicieux dont j'espère sortir", ajoute-t-il.

Un palmarès impressionnant

Triple vainqueur du Bouclier de Brennus (deux fois avec le Stade français, en 2004 et 2007 et une avec le Stade toulousain, en 2011), vainqueur de la coupe d'Europe avec les Rouge et Noir (2010), du Challenge européen avec son ancien-futur club de Colomiers et du Tournoi des 6 nations en 2007, le demi d'ouverture n'était plus dans les plans de Vern Cotter à l'ASMCA. Son expérience lui permet toutefois de savoir que la saison prochaine ne sera pas de tout repos. "Je sais que le Pro D2 est un championnat difficile et compliqué, avec un niveau qui n'a cessé d'augmenter. Ce sera mon dernier contrat, je suis au bout du chemin. J'ai commencé ma carrière à Colomiers et je l'y finirai."

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |