Julien Berger - La Rochelle massy - 17 novembre 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

Pro D2, 25e journée, Stade Rochelais-Aix-en-Provence (39-21): La Rochelle a du caractère

La Rochelle a du caractère

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/03/2013 à 17:25 -
Par Midi Olympique - Le 24/03/2013 à 17:25
Réduits à quatorze en début de rencontre, les Rochelais ont fait preuve de tempérament pour remporter un succès bonifié contre les Aixois (39-21).
 

Après avoir perdu à Béziers, avoir vu Pau lui passer devant au classement et Brive revenir à quatre petits points, La Rochelle voulait se ressaisir à domicile. En face, Aix se présentait avec l’intention de jouer sa chance pour gagner des points cruciaux pour le maintien. La Rochelle pouvait être sûr de disputer un match engagé et accroché. Pourtant, les Rochelais ont débuté le match de la meilleure des façons en inscrivant un essai dès la quatrième minute de jeu quand le deuxième ligne Cedaro interceptait la passe de Viazzo pour marquer. Ensuite, le match s'est équilibré et les buteurs sont entrés en action. Le tableau d'affichage pointait 10 à 6 autour de la vingtième minute. Puis, le fait du match est survenu à 24e minute. Sur un renvoi aux 22 mètres rochelais, Wessels, le troisième ligne des Jaune et Noir, plaquait en l’air un Aixois. L’arbitre, Monsieur Blondel, a décidé de sortir le carton rouge ! Les Rochelais ont donc fini le match à 14 contre 15.

Un carton rouge finalement salutaire

Après ce carton, les Rochelais, portés par leur public, ont radicalement changé de visage. Si Aix a marqué trois points à la suite de la pénalité amenant le carton rouge, ils n'inscriront plus rien jusqu’à la 71e minute, laissant La Rochelle inscrire cinq essais pendant ce temps-là. Développant un très beau jeu de mouvement, s’appuyant une très bonne gestion de la charnière Berger-Fauqué, ainsi que de quelques individualités (Cler, Grandclaude, Goujon, Atonio), les Rochelais ont marché sur l’eau. Efficaces en attaque, ils se sont aussi montrés intraitables en défense. Une prestation qui a vite fait oublier le match à Béziers et qui a averti les concurrents à la montée en Top 14 sur l'état de forme de La Rochelle.

En fin de match, Aix a sauvé l’honneur en inscrivant deux essais, profitant d’un relâchement tardif de la défense rochelaise. Les Provençaux peuvent être déçus du résultat de ce match, car si La Rochelle a montré de très belles choses durant ce match, ils pourront regretter de ne pas avoir su mieux profiter du carton rouge distribué aux Rochelais en début de match. Aix se met donc la pression avec la victoire de Béziers, le match nul de Auch, d’autant plus que le PARC est sorti de ce match avec beaucoup de blessés, dont le capitaine Phil Christophers.

Massy-Pau: 44-20

Quel match des Massicois ! Menés à la pause (16-20), ils ont renversé le court du jeu grâce à une incroyable prestation dans la seconde mi-temps, au cours de laquelle ils ont inscrit quatre essais (deux de Ratinaud, un de Rodriguez, et un autre de Coudol). En première période, c'est le talonneur Saby qui avait franchi la ligne. Les banlieusards manquaient même de décrocher un bonus offensif qui leur tendait les bras. Le tournant du match se situa à la 46e minute : suite à une percée du troisième ligne Meïté, les deux centres palois, Drouard et Fumat se percutaient, et s’écroulaient au sol. Drouard n’allait plus revenir, tandis que Fumat eut besoin de cinq bonnes minutes sur la touche pour se remettre du choc. Ces deux sorties ont complètement perturbé la défense béarnaise. Les Massicois réussirent alors tout ce qu’ils entreprirent, et terminèrent la rencontre sur les chapeaux de roue. La Section paloise, poussive depuis plusieurs semaines, doit se remettre en question.

Brive-Dax: 26-14

Grâce à ce succès bonifié, les Brivistes reviennent à grand pas sur Pau, qui occupe une troisième place synonyme de demi-finale d’accession à domicile. Avaient-ils senti que la Section chuterait chez le promu ? On l’ignore. Toujours est-il qu’ils démarrèrent la rencontre tambours battants, marquant par l’intermédiaire de l’arrière Ferrères à la 7e minute. Comme à leur habitude, ils connurent ensuite un long flottement, grâce auquel les Dacquois revinrent au score grâce à une pénalité de Bourret et de Lacoste. L’essai de l’ailier corrézien Galala leur donna toutefois un peu d’air avant la pause (12-6). Probablement secoués par l’encadrement dans les vestiaires, les Corréziens revinrent avec une envie décuplée, comme en témoigne l’étonnant doublé du pilier Barnard (45e et 53e). Deux essais semblables, marqués suite à un maul pénétrant après une touche à cinq mètres de la ligne landaise. Malgré leur baroud d’honneur (un essai de Coletta et une nouvelle pénalité de Bourret), les Landais quittent la Corrèze sans le moindre point, et entrent dans la zone de relégation.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×