Jules Plisson (Stade français) en amical contre Castres - Icon Sport
 
Matches Amicaux

Stade français: Gonzalo Quesada a déjà dû faire du bricolage

Stade français: Quesada a déjà dû faire du bricolage

Par Denis GIBERT
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/08/2014 à 17:56 -
Par Denis GIBERT - Le 02/08/2014 à 17:56
Le Stade français défait 45-24 par Castres vendredi soir au stade Aguilera de Biarritz est apparu en retard dans sa préparation. Un retard dû en grande partie aux nombreuses absences dans le camp parisien.
 

Gonzalo Quesada va devoir rapidement retrouver tout son effectif s’il veut une équipe performante dans quinze jours contre ce même adversaire, Castres, à l’occasion de la première journée du championnat. La soirée du manager parisien a commencé par une belle colère au bout de quinze minutes de jeu. Depuis la tribune de presse, il a hurlé pour faire comprendre à ses joueurs d’arrêter de taper les pénalités en touche. "Sur huit touches on en a récupéré une, alors oui on râlait car on ne va pas continuer à taper en touche si on les perd, raconte Quesada. Il fallait jouer les pénalités à la main. Le gros point noir ce soir c’était la touche".

Une explication à cette faillite vient en partie de l’absence de repères d’une équipe parisienne expérimentale vendredi soir. "On a pas mal de pépins et on a dû composer avec des jeunes et s’entraîner comme on a pu, avoue le technicien argentin. Ugena, De Giovanni, Benjamin Dumas, Titouan Cazedepats, j’ai appris son nom cette semaine. Ce sont des gamins à qui j’ai serré la main pour la première fois mercredi. Ils sont venus dépanner et ils ont tout joué. Dans le vestiaire je les ai remerciés, ils nous ont donnés un bon coup de main. Beaucoup de bons joueurs sont restés à Paris et plusieurs sont encore blessés pour le moment".

Quesada inquiet pour sa ligne de trois-quarts

Parisse (orteil), De Malmanche (épaule), les internationaux Slimani, Burban, Flanquart qui ont recommencé l’entraînement seulement lundi, Lakafia sorti KO après dix minutes de jeu, le Stade français a fait ce qu’il a pu devant avec ses jeunes de -20 ans. Si pour le pack parisien, les cadres devraient faire leur retour pour le début du Top 14, en revanche derrière, Paris cherche déjà ses joueurs. Inquiet, Quesada fait la revue d’effectif. "Il y a certains postes où on ne peut plus avoir de blessés. Surtout derrière. Richard Kingi a attrapé un virus et ça fait quinze jours qu’il est à l’hôpital. Il ne pourra pas jouer pendant un moment et on pourrait prendre un joueur supplémentaire pour le remplacer. Gurruchaga et Porical sont partis, Bonneval s’est blessé et Paul Williams en a encore pour trois mois avec son tendon d’Achille. Doumeyrou et arrêté pour le tendon d’Achille aussi. Heureusement, on a pris Krisnan Inu en joker pour remplacer Bonneval, et on attend son visa. Derrière, à part Nayacalevu qui est arrivé cette semaine, il n’y aura aucun autre joueur de disponible en plus par rapport au match de Castres. On trouvera 23 joueurs pour démarrer la saison. On a quand même un bel effectif mais il faut qu’on se sorte de cette période compliqué de début de saison". Pas simple la reprise pour Quesada et le Stade français...

Déjà des soucis pour le manager du Stade français, Gonzalo Quesada
Déjà des soucis pour le manager du Stade français, Gonzalo Quesada - Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×