Matches amicaux

Toulouse connaît ses chantiers

Défaits 29 à 21 vendredi soir par Perpignan, pour leur premier match de préparation, les Toulousains ont ramené de Catalogne une bonne base de travail pour les trois prochaines semaines. Et aussi des satisfactions individuelles du côté des recrues, des jeunes comme des revenants.

 
Les chantiers de Toulouse - Rugby - Matches amicauxIcon Sport
 

"Le match contre Perpignan va surtout permettre une reprise de contacts." Le voeu émis par Jean-Baptiste Elissalde, avant la première rencontre de préparation, a été exaucé dans les grandes largeurs. Vendredi soir, les Toulousains ont en effet reçu un accueil viril et intense de la part des Perpignanais. Avec un XV de départ impressionnant sur le papier (Jauzion, Fritz ou encore Poitrenaud), les protégés de Guy Novès ont livré une prestation intéressante: par leurs lancements et leurs combinaisons, ils ont su semer le trouble dans la défense sang et or. Mais moins avancés dans leur préparation, ils se sont logiquement inclinés face à un adversaire déterminé, solide et agressif. "C'est une très bonne évaluation dans les conditions du réel, un match référent, voulait retenir le manager stadiste. Nous avons désormais une bonne base de travail pour construire et avancer." Une analyse complétée par son adjoint Yannick Bru: "Nous avons vu une somme de détails intéressants mais il reste beaucoup de boulot."

Matanavou déjà impressionnant

Dans la catégorie des chantiers à avancer, les attaques au près et la finition ont été placées en tête de liste. "Près de la ligne, l'équipe n'a pas été bonne. Elle a manqué d'organisation pour conclure alors que nous avons plus d'occasions. Ce n'est pas normal. Il faudra mettre l'accent dans ce secteur. Il faudra aussi mettre plus d'alternance dans le jeu: l'équipe en a beaucoup produit, voire trop." Trop souvent, les Toulousains se sont heurtés au rideau défensif sang et or sans le franchir.

Les champions en titre auront ainsi marqué leurs deux premiers essais sur des ballons de récupération exploités à merveille par Timoci Matanavou: le premier, sur une relance folle de son camp, le second, sur un ballon tombé dans les 22 mètres par les Perpignanais. La prestation de l'ailier fidjien, arrivé en provenance de Mont-de-Marsan, figure parmi les grandes satisfactions de la soirée. "Les recrues se sont illustrées: Matanavou a été particulièrement insaisissable et Beauxis a déjà bien intégré le projet de jeu", soulignait Yannick Bru. "Un satisfecit aux jeunes et je note aussi la belle mi-temps de Yann David pour son retour, qui a marqué un essai et été bon en défense", ajoutait Guy Novès. Après ce premier galop d'essai riche en enseignements, les Toulousains pourront, dès ce vendredi à Carcassonne, commencer à entrer dans le détail.

Retrouvez lundi dans Midi Olympique toutes les analyses et les réactions de la rencontre ayant opposé Perpignan à Toulouse...

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |