Philippe Saint-André - france angleterre - 1 février 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires

Crunch - Philippe Saint-André: "Quand j’ai entendu ‘Swing low sweet chariot’ au Stade de France..."

Saint-André: "Quand j’ai entendu ‘Swing low sweet chariot’ au Stade de France..."

Par Fabien Pomiès
Dernière mise à jour Le 02/02/2014 à 16:29 -
Par Fabien Pomiès - Le 02/02/2014 à 16:29
Philippe Saint-André, le sélectionneur des Bleus, a reconnu avoir douté samedi lorsqu'il a entendu des chants anglais au Stade de France (26-24).

Une intensité rare

"Cette victoire, c’est surtout la fierté des joueurs qui n’ont rien lâché pendant 80 minutes et qui y ont cru jusqu’au bout. L’année dernière, on a eu des défaites amères dans le money time et là, nous avons eu une victoire exceptionnelle dans le money time. Depuis que je suis entraîneur, c’est le match où il y a eu le plus d’intensité, on est au-delà des quarante-cinq minutes de temps effectif de jeu. La première mêlée a eu lieu à la vingtième minute. Il n’y en a eu que douze dans la partie alors qu’en règle générale, dans le Top 14, il y en a 24-25. Sur la mêlée, on a été très bons. Sur cinq mêlées avec introduction anglaise, on les met deux fois à la faute. On a été bons la première demi-heure dans le jeu. Après, c’est vrai que l’on a subi énormément dans l’intensité physique et dans le défi que les Anglais nous ont proposés".

Une tactique payante

"Ce qui est bien, c’est que l’on ait réussi à se faire des passes face à une défense inversée. Au départ, on avait décidé de mettre beaucoup de jeu au pied derrière ce premier rideau et derrière les ailiers. Nous sommes arrivés à trouver des solutions là-dessus. […] Offensivement, nous avons quand même trouvé des solutions tout en sachant que nous avons été privés de ballon de la trentième à la soixantième".

Les doutes de PSA

"Sincèrement, quand j’ai entendu ‘Swing low sweet chariot’ au Stade de France... En général, quand tu entends chanter les Anglais, ça ne sent pas bon. J’ai dit à Lionel (Rossigneux, attaché de presse du XV de France, ndlr) "il faut juste un essai de 80 mètres'. Les joueurs sont allés se chercher la victoire, il faut les féliciter, ce groupe avec des très jeunes joueurs qui, même dans la difficulté, ont continué à jouer. Il y avait une belle phrase d’un Anglais qui disait hier (samedi, ndlr) 'Le muscle a perdu contre le French Flair'".

Prochaine étape: l'Italie

"Pour la confiance, c’est exceptionnel de valider un match comme ça. L’année dernière, deux fois, on est près de l’emporter contre les Néo-Zélandais et nous n’avons pas su gagner. Contre les Anglais, on a su. Maintenant, il va falloir bien se préparer et surtout récupérer avant l’Italie. Il ne faut pas oublier que l’an dernier, nous avions perdu chez eux. Ils ont posé énormément de problèmes aux Gallois et dimanche, ça va être de nouveau un match de haut niveau. Il y aura de la confiance en plus et c’est important pour ce groupe".

 
 

commentaires


  • Fred3152004/02/2014 07:28

    @Thomas Roux le seul moment où les travées étaient vides, c'était à la reprise. Pause pipi plus bière, quoi... Je suppose que tu es déjà allé dans un stade de rugby. Perso, vu le prix des places, je ne comprends pas comment on peut s'absenter plus de 15 minutes au risque de rater des phases de jeu décisives mais bon...

  • Toulousaine5903/02/2014 22:02

    J'suis d'accord avec toi! Ca c'est sur, dès que l'équipe ne joue pas bien, le public au lieu de soutenir, on se fond dans le silence :/.

  • Laurent Iwanesko03/02/2014 13:19

    Bastareaud est un bourrin, incapable de faire la différence balle en main (voir ce que savent faire fofana ou fickou) sur le deuxième essai anglais il est aux abonnés absents en défense. Bravo à Nyanga et à Swarzewski !