Galthié - Montpellier - 14 septembre 2012 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Galthié: "Montpellier teste le futur champion d’Europe"

Galthié: "Montpellier teste le futur champion d’Europe"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/10/2012 à 15:12 -
Par Rugbyrama - Le 12/10/2012 à 15:12
Fabien Galthié ne tarit pas d’éloges sur Toulon: selon lui, son équipe va affronter le "futur champion d’Europe" dimanche à Mayol.
 

Pour son entame de H Cup, Montpellier n’a pas été gâté. Une nouvelle fois. L’an dernier, la première campagne européenne du club héraultais avait débuté face au Leinster, le champion d’Europe en titre et futur vainqueur de la compétition. Cette fois-ci, les coéquipiers de Mamuka Gorgodze se rendront dans l’antre surchauffé de Mayol. Le RCT, ô combien ambitieux cette saison et leader du Top 14 après huit journées, ne cesse d’impressionner. A tel point que Fabien Galthié, l’entraîneur de Montpellier, considère Toulon comme le "futur champion". "L'an passé, on a testé le Leinster, qui n'était pas mal. Cette année, on va voir où en est Toulon, lequel ressemble à un futur champion".

"Nous n’avons pas vu les limites de Toulon"

Le MHR a déjà pu se rendre compte du niveau des hommes de Bernard Laporte. Les deux formations se sont en effet affrontées il y a un mois environ en championnat. Et le RCT avait imposé sa loi sur la pelouse de Montpellier (32-25). Ce que Fabien Galthié n’a pas oublié tant ses joueurs s’étaient investis dans cette rencontre. "Je ne suis pas sûr que l'équipe puisse ressortir un match comme nous avons fait chez nous. Nous avons tout mis dans ce match, alors que Toulon a donné l'impression de jouer avec les mains en haut du guidon. Pour l'instant, nous n'avons pas vu leurs limites. Lors de sa seule défaite, Toulon n'a pas envoyé son équipe. Il n'a pas eu encore besoin de s'arracher, alors que nous devons nous arracher tout le temps."

Pas favori pour le match de dimanche et devant faire face à une poule relevée (avec Cardiff et Sale), Montpellier ne se posera pas toutefois en victime et ne galvaudera en rien la compétition. Lucide, Galthié sait qu’il manque encore quelques armes à son équipe. "Pour gagner la coupe d'Europe, il manque quatre ou cinq All Blacks, un ou deux champions du monde sud-africains ou alors deux ou trois Australiens", ironise-t-il. Mais pour le technicien héraultais, la H Cup peut apporter énormément à son groupe. "Cette compétition nous avait permis la saison passée de progresser. J'espère qu'il en sera de même pour cette édition".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×