Coupe d'Europe

Le Leinster est revenu de l'enfer

En s'imposant 33 à 22 face à Northampton ce samedi au Millennium Stadium de Cardiff, le Leinster a remporté la deuxième Coupe d'Europe de son histoire. Les Irlandais, pourtant menés 22-6 à la pause, ont effectué un incroyable retour en deuxième période, dans un match tout à fait incroyable.

 
Revenus de l'enfer  - Rugby - Coupe d'EuropeAFP
 

Un scénario digne d'une palme d'or à Cannes... Ce samedi à Cardiff, le Leinster a succédé au Stade toulousain au terme de la rencontre la plus étonnante de l'année. Alors qu'ils étaient menés (laminés, ridiculisés) 22 à 6 à la pause, les Irlandais ont complètement renversé la situation en deuxième période pour infliger un inimaginable 27-0 à leurs adversaires. Flamboyants durant le premier acte, les Saints n'étaient alors plus que des spectateurs, les témoins abasourdis du retour de l'enfer du Leinster. On ne saura peut-être jamais ce qui s'est dit dans les vestiaires irlandais à la pause, mais les Dublinois sont revenus complètement transfigurés. Et ont écrit l'histoire d'une des plus belles (de la plus belle ?) finales de H Cup.

Le héros de cette comédie (ou tragédie, c'est selon) se nomme Jonathan Sexton. Après avoir pris la parole à la mi-temps pour remonter ses coéquipiers, l'ouvreur international irlandais les a remis dans le sens de la marche en inscrivant 28 de leurs 33 points (deux essais, trois transformations et quatre pénalités). Son doublé – et ses vingt point en vingt minutes ! - ont littéralement assommé des Anglais ahuris par la capacité de réaction surnaturelle de leurs adversaires.

Une première mi-temps anglaise

Peut-être les joueurs de Northampton croyaient-ils avoir fait le plus dur à l'issue de la première mi-temps... Difficile de leur en vouloir. N'avaient-ils pas enfoncé (humilié) leurs adversaires en mêlée alors qu'ils poussaient à sept contre huit après le carton jaune reçu par Mujati (16e) ? N'étaient-ils pas ultra-dominateurs territorialement et dans la possession de balle ? N'avaient-ils pas marqué trois essais de toute beauté (Dowson, 7e, Foden, 31e, et Hartley, 39e) face à des Irlandais méconnaissables et surprenants de passivité ? La réponse à toutes ces questions est oui. Et encore oui.

Mais les Dieux du rugby n'étaient pas du côté des Saints semble-t-il et ils avaient prévu un énorme rebondissement pour le dernier épisode de ce feuilleton européen. Alors les Anglais ont craqué, commencé à reculer en mêlée, croulé sous les assauts d'Irlandais retrouvés. Quand la machine du Leinster est ainsi lancée, personne ne peut lui résister... Au terme d'un match magnifique et emprunté, la province irlandaise a récupéré son titre acquis en 2009. Et Northampton, qui s'est incliné pour la première fois en Coupe d'Europe cette saison, doit avoir l'impression d'avoir joué assisté à un film d'horreur...

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |