Koyamaibole - Septembre 2012 - Bordeaux Bègles - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Bordeaux bien trop vert face aux London Irish

Bordeaux bien trop vert face aux London Irish

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/10/2012 à 23:01 -
Par Rugbyrama - Le 13/10/2012 à 23:01
Remaniée et dominée dans tous les secteurs de jeu, l'UBB s'est lourdement incliné face aux London Irish, qui glanent le bonus (16-43).

Un match catastrophe. Voilà comment Bordeaux-Bègles peut interpréter son premier match en Amlin Cup. Au-delà de la lourde défaite (16-43), concédée après une large revue d’effectif, les Girondins ont de quoi s’inquiéter de la blessure de son demi d’ouverture remplaçant Munro, sorti sur civière. Le bilan sportif lui est anecdotique puisque l’essentiel pour les Bordelo-Béglais est d’obtenir leur maintien en Top 14. Cette performance ne devrait pas inciter les entraîneurs à jouer cette coupe à fond lors des prochains matchs. La poule 1 donne l’avantage aux Anglais puisque Gloucester a battu Mont-de-Marsan jeudi soir. Les Français débutent donc avec chacun un revers à domicile.

Une deuxième période à sens unique

Pourtant, tout n’avait pas si mal commencé pour l’UBB, d’abord conquérante et menant au score 6-0 grâce à leur buteur Lachie Munro (13e minute). Mais les Anglais, avec une ligne de trois-quarts peu remaniée, se sont ensuite mis en route pour mettre à mal la défense girondine. Deux essais coup sur coup donnaient le ton d’une soirée cauchemardesque pour l’UBB. Au-delà du sportif, l’humain était mis à mal avec la blessure, semble-t-il assez grave de Munro, sorti après un long moment allongé sur le sol. Touchés moralement, les Bordelo-Béglais ne s’en remettront pas. Même si leur abnégation et leur courage leur permirent de faire bonne figure jusqu’à la mi-temps (6-14).

Ensuite, le score enfla inexorablement. Trois essais d’Aulika puis de Tagicakibau (doublé) scellaient le sort du match pour des Girondins dépassés, réduits à quatorze et acculés dans leur camp. Histoire de remuer le couteau dans la plaie, les Anglais marquaient un essai sur interception pour compléter leur récital d’un soir. Mais ce sont les Girondins qui auront le dernier mot avec un essai de Brousse. Un essai pour l’honneur. L’essentiel est ailleurs puisque le club doit se bagarrer pour le maintien et sait que son effectif ne lui permet pas de jouer sur les deux tableaux. Mais afin de reprendre les affaires domestiques avec la confiance accumulée contre Toulouse, l’UBB devra faire bonne figure la semaine prochaine à Gloucester.